Toiles de brume

Elle a fait son retour ouaté… c

C’est curieux comme tout semble nimbé de silence quand la brume s’empare de nous ! Mes petites fées étaient attentive à cette atmosphère extraordinaire tout autour de nous. La terre, mouillée, enchantait nos narines et même l’envol du pigeon à notre approche prenait une résonance particulière.

Arrivées à la haie qui sépare notre jardin du chemin de garenne, une merveille m’éblouis : des centaines de toile d’araignée, partout sur les végétaux, sont devenues apparentes ! C’est tout simplement féérique ! Il n’y a pas un seul endroit qui ne soit habité par la toile notamment des Epeires ! (Je n’y connais pas grand chose en matière d’araignées des champs, mais je constate qu’en ce moment, elles sont extrêmement présentes ; notre champs, les talus, le jardin, tout en est rempli !)

Plus j’observe les araignées, plus je suis fascinée car elles sont de véritables artistes ; minutieuses, précises, leur fine dentelle n’en est pas moins d’une solidité éprouvée.

brume

Je suis restée un long moment complètement soufflée par la beauté d’un houx ciselé par de fines toiles d’araignées étroitement enchevêtrées, très particulières.

brume

Comment ne pas s’extasier devant de telles beautés que nous offrent la nature ? Comment ne pas avoir envie de la protéger afin que les enfants de nos enfants puissent encore assister à de pareils spectacles ?

brume

Enormément conspuée, crainte, haïe, on gagnerait à connaître un peu plus celle qui est bien souvent et contre notre volonté une colocataire bien discrète.

brume

Les fameuses toiles bien particulières, faites d’un réseau étroitement enchevêtré ; je me demande quel genre d’araignée les tisse ?

brume

En tous cas, ce n’est pas la jolie petite Epeire dodue qui, elle, visiblement, tisse en rond :

brume

brume

Mystère !

brume

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares