Le concept du continuum

Ce livre du Concept du continuum, essentiel, fondamental, ne dispose d’une diffusion francophone que depuis deux ans et c’est bien dommage… Enfin bon, voyons plutôt le verre à moitié plein : il est enfin disponible en français et va, je l’espère, connaître le succès qu’il mérite.

On peut lire ce livre à des degrés différents. Il est à la fois un ouvrage de sociologie, un ouvrage de psychologie proposant de réhabiliter son instinct, mais aussi un ouvrage de parentage pour les parents soucieux d’accompagner leurs enfants dans le plus grand respect de leur personne.

Jean Liedloff a eu la possibilité de passer beaucoup de temps en Amérique du Sud, parmi les Yékwanas. Durant ses différents séjour dans cette tribu, elle a été fascinée par la non violence qui y règne entre les adultes et les enfants. Elle s’est consacrée à étudier la raison de cet état d’être. Les Yékwanas n’ont jamais été coupés de leur instinct comme nous pouvons l’être dans nos sociétés occidentales et post-modernes. Cette harmonie avec leur propre nature leur permet de fournir à l’enfant, dès ses premiers instants, ce dont il a besoin : être contre sa mère, ou contre un autre adulte si celle-ci n’est pas disponible, être porté constamment et accompagner ainsi sa mère, ou la personne qui s’en occupe, dans toutes ses tâches journalières, dormir avec sa mère, téter. L’enfant ainsi traité est respecté car le style de vie auquel il est soumis est naturellement adapté à lui, depuis l’aube de l’humanité.

On voit bien ici ce que nous propose Jean Liedloff : nous réharmoniser avec notre propre nature, celle qui a permis que l’espèce humaine s’adapte si extraordinairement.

A mes yeux, le paganisme celte conduit à la redécouverte, au réveil, de la religion de la terre telle qu’elle était vivante ici en Europe. Cela nous amène à laisser tomber la grande illusion qui est celle de nos sociétés, à savoir que nous serions coupés du monde naturel, de notre environnement naturel. Or, nous sommes nous-même la nature… Et nos enfants plus que nous encore car ils sont profondément proches de leur nature, de leur instinct. A nous de leur permettre de rester connectés avec, ce qui nécessite de notre part des remises en question, une réflexion sur l’éducation que nous avons nous-mêmes reçus, sur les convenances sociales, le formatage social aussi…

Bonne réflexion !

Jean Liedloff, “Le concept du continuum – A la recherche du bonheur perdu”, Editions Ambre, 2007.

 

continuum

Enregistrer

Enregistrer

9864dcb657f7432e17d65162def36585-------------------------

Pin It on Pinterest

Shares