La lettre t

Ce matin nous avons étudié notre dernière lettre problématique, la lettre t. Même procédé : j’ai lu « Le vaillant petit tailleur » des Frères Grimm, un conte un peu long mais qui a passionné les petites fées.

Nous avons repris nos pastels après l’essai infructueux d’hier. Voici le pastel de l’une des filles :

la lettre t

Et celui de sa soeur :

la lettre t

Qui, toujours très productive, a souhaité faire un deuxième pastel :

la lettre t

Nos mots du jour : ceux qui commencent par la lettre et ceux qui contiennent la lettre en question.

la lettre t

Pour le moment, nous n’avons pas le beau matériel que nous avons l’habitude de voir dans les photos de jardins d’enfants Steiner ou de classe Steiner. Je souhaite montrer par ces photos que l’on peut vraiment commencer la pédagogie Steiner à la maison avec ce que l’on a, en progressant, petit à petit vers des matériaux plus naturels, plus authentiques.

Rudolf Steiner disait que l’on devait faire avec ce que l’on a sous la main. C’est une vue profondément humaine, et même humaniste qui m’inspire chaque jour. J’ai parfois lu le reproche que la pédagogie Steiner est élitiste ; elle peut vite le devenir, en effet, si elle ne permet pas une ouverture humble sur la condition des personnes qui souhaitent l’introduire dans leur foyer. On peut commencer avec ce que l’on a sous la main.

Notre esprit-gardien du jour !

la lettre t

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

243101c3a2916cbde29756f6199417c3wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

Pin It on Pinterest

Shares