La lettre n

La lettre n était à notre programme de la semaine.

Nous avons repris cette semaine l’introduction de nouvelles lettres selon la structure du livre de lecture Léo et Léa… tout en continuant à introduire aussi des éléments de la pédagogie Waldorf Steiner dans notre façon de travailler. Par moment, je me dis que je fais un drôle de mélange et j’ai parfois quelques sueurs froides vis-à-vis de mes expérimentations ! Néanmoins, plus j’approfondis ce que je peux étudier de Waldorf Steiner, plus je suis convaincue de la simplicité et du bon sens de cet état d’esprit qui préside à cette pédagogie, bien que je sois convaincue d’en utiliser qu’une infime partie.

La lettre "n"

Nous avons donc commencé notre journée avec le verset que l’on récite avant de travailler, puis le travail sur Léo et Léa avec la lettre « n ». Pour compléter ce travail, j’ai lu le conte Neigeblanche et Roserouge de Grimm ; ce conte m’a enchanté. Je crois que je ne le connaissais pas, il est très riche et j’aimerais revenir régulièrement dessus pour en découvrir d’autres aspects. J’ai choisi cette semaine la piste de l’ours. Le dessin que j’avais fait a énormément plu aux petites fées (je crois que c’est celui qui a rencontré le plus leur enthousiasme).

La lettre "n"

La lettre "n"

La lettre "n"

La lettre "n"

Quant à notre esprit ami du jour, je ne sais si l’on peut dire qu’il veillait sur nous tellement il dormait d’un lourd sommeil en plein milieu de notre table des saisons encore une fois dévastée, par l’engeance féline…  mais bon, il est encore très jeune et tellement mignon qu’on ne lui en voudra pas !

La lettre "n"

La lettre "n"

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez
Tweetez
Enregistrer
0 Partages
%d blogueurs aiment cette page :