L’enfant des Glaces

L’enfant des Glaces est un conte allemand pour la saison de l’hiver :

Le conte L’enfant des Glaces

Il y avait un marchand dont les affaires l’amenaient souvent à passer deux ou trois ans loin de chez lui. Un jour qu’il revenait chez lui, il trouva un beau garçon courir dans sa maison.

L’homme demanda : « Qui est ce garçon à la belle mine ? »

Sa femme dit : « Mon mari, c’est le miens. Laisse moi te dire comment j’en vins à avoir cet enfant. En hiver, je marchais dans le jardin, pensant à toi avec nostalgie. C’est alors qu’un flocon de neige tomba du toit. Je le mangeais, et l’enfant grandit de lui. En mémoire de ceci, son nom est l’Enfant des Glaces ».

L’homme bon ne dit rien ne voulant pas en faire trop, car si un homme gronde sa femme, il ne fait que se gronder lui-même. « Par ailleurs, se dit-il, si tu avais été avec elle, rien de cela ne serait arrivé. Tout comme tu as brisé des cruches à l’étranger dans tes voyages, elle a brisé des pots ici à la maison ».

L’enfant des Glaces grandit et devint fort.

L'enfant des Glaces

Un jour, l’homme dit à sa femme « Que penserais-tu si je prend Glaces avec moi afin qu’il puisse apprendre l’art de vendre et d’acheter, ainsi dans le future il saurait si il veut devenir commerçant ou pas. »

Sa femme lui dit : « Mais tu dois prendre soin de lui ».

L’homme le prit avec lui et le vendit outre-mer.

Longtemps après, il rentra chez lui mais sans l’enfant.

La femme dit « Qu’as-tu fait de notre enfant des glaces ? »

L’homme lui répondit : « Une chose étrange lui est arrivée. Un jour, alors que nous naviguions sur la mer, il faisait terriblement chaud. Je lui ai dit de ne pas rester là nu-tête, mais il ne fit rien. Le soleil était si chaud sur sa tête qu’il le fit fondre et le précipita dans la mer. Tout comme il est venu de l’eau, il est redevenu eau une fois de plus. »

Traduction Monique

pour l’Ecole des Fées

L'enfant des Glaces

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares