Le cochon d’Inde filé

Du cochon d’Inde filé ? Mais !!!

Non, non, il ne s’agit pas d’une atrocité commise sur une innocente bestiole qu’au demeurant je trouve tout à fait respectable !

Ma cousine, – sachant que je m’entraîne au filage depuis, hum, bien deux ans maintenant, mais pas de manière continue – m’a proposé des poils de son cochon d’Inde angora, récupérés lorsqu’elle le brosse. Bien sûr, j’étais partante pour l’expérience, expérience qui fut tentée durant l’été dernier.

Voici donc les fameux poils, lavés, séchant doucement sous le soleil breton.

cochon d'Inde filé

cochon d'Inde filé

Les mêmes poils, une fois secs, sont cardés. Pour le moment, je n’ai que des cardes à main, donc le cardage est ici une étape un peu sportive, mais je ne désespère pas de pouvoir un jour investir dans une cardeuse à rouleau.

cochon d'Inde filé

Enfin, on passe au filage. J’ai fais un filage assez gros, un plus fin était vraiment difficile à obtenir, en raison de la longueur des fibres qui était assez courte. J’ai obtenu quelques mètres de fil (comme on peut le voir sur la toute première photo), juste de quoi insérer quelques rangs, par exemple, dans un tissage.

Enregistrer

Enregistrer

d3a2c9717d534ad9ce6ff9c02f7e8f385555555

Pin It on Pinterest

Shares