Un peu de notre fin de semaine

Un peu de notre fin de semaine : en parallèle des apprentissages fondamentaux liés à la lecture et l’écriture, nous avons continué le dessin de forme. La séance fut laborieuse, mais je sais bien en être l’unique responsable vu que je tâtonne encore beaucoup dans ma propre vision du dessin de forme, mais, justement, loin d’en être découragée, cela me galvanise. J’adore chercher, expérimenter, tâtonner, me documenter, réfléchir… après tout, c’est ma formation professionnelle ! Je suis ici à l’aise comme un poisson dans l’eau. J’ai en stock quelques lectures sur le dessin de forme qui viendront alimenter tout ce que je découvre via cet apprentissage. Sur certains points, nous sommes emballées à chaque séance : « marcher » les formes, les tracer au tableau, sur les ardoises, les repérer dans notre environnement, les cuisiner, cela nous plaît beaucoup et je crois même que si nous avions davantage de place dans la maison, le plaisir serait encore plus grand, mais, en attendant ce jour béni, nous sommes déjà heureuses de ce que nous vivons. Tout est en mouvement.

notre fin de semaine

Cette fois-ci j’avais choisi une variation de la droite : le dessin en forme de créneaux. Là où je dis que c’était laborieux c’est que les petites voulaient absolument rajouter un château, des fenêtres ovales… et je suis sûre qu’invariablement, nous aurions eu la princesse avec ! J’ai donc patiemment réexpliquer qu’elles ont incroyablement du temps pour faire tous les dessins qu’elles souhaitent faire, librement, sans que jamais je n’intervienne dedans, mais que là, précisément, je souhaitais que l’on fasse un dessin autour d’une figure que je leur imposais… Mes petites filles au tempérament bien affirmé n’étaient pas très d’accord. Alors nous avons beaucoup parlé, les négociations allaient bon train ! Néanmoins j’ai tenu ma position, ferme dans la douceur, tellement je suis convaincue de l’importance du dessin de forme.

Ma petite fille de feu a produit ce dessin que je trouve pas mal du tout :

notre fin de semaine

Pour Enora, c’était plus dur. Je l’ai sentie vraiment touchée par cet exercice, et c’est notamment pour cela que je suis persuadée que le dessin de forme nous parle très profondément, à des niveaux très subtils. J’en saurais plus lorsque j’aurais dépouillé toutes mes ressources sur la question 😉

notre fin de semaine

Je ne tiens pas encore la parfaite approche de cet exercice, mais je sens que ça vient, je me sens davantage « dans mon axe » tout en étant consciente que des points demeurent obscurs.

notre fin de semaine

Nous avons terminé la semaine en travaillant sur un peu sur un nouveau lapbook et sur nos travaux manuels respectifs. Gwendolyne, la petite fée des fleurs, a terminé sa couverture de poupée en tissage. Demain nous coudrons les bords pour les solidifier :

notre fin de semaine

Elle s’est bien débrouillée, même si le tissage a eu tendance à se rétrécir à gauche, mais c’est une chose très difficile, même pour des tisseurs adultes, de réussir à garder un tissage bien droit 🙂

Enora a terminé elle aussi son joli tissage rond ; nous allons pouvoir passer à d’autres projets pour la semaine prochaine.

notre fin de semaine

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares