Le drôle de petit poisson

Un petit poisson est entré dans notre vie.

Jeudi et vendredi dernier ont été bien occupés par les poissons, par « le » poisson d’avril devrais-je dire ! Moments bien amusants en vérité !

Nous avons commencé nos matinées par la réalisation de jolis poisson d’avril (certains étant même très rigolos, comme ce requin coquin dessinée par Gwendolyne).

Un certain Papounet s’est vu décoré le dos de plusieurs poissons tandis qu’il travaillait à son bureau 🙂

petit poisson

Après les réjouissances, nous avons récupéré nos petits poissons et avons confectionné une fresque en peinture sur laquelle les petits poissons ont été collés.

petit poisson

Enfin, le conte du jour portait sur le poisson d’avril trouvé sur ce site et un peu remanié par mes soins. Je n’ai jamais aussi mal conté de ma vie… je ne suis déjà pas vraiment douée pour le faire, mais alors, là, ce fut le summum ! Heureusement, nos deux petites filles sont vraiment très indulgentes pour leur maman !

petit poisson

L’histoire du drôle de petit poisson

Il était une fois…

Au début de la nuit des temps, ou plutôt à l’aube de la vie, aux lueurs de la lumière originelle, les déesses et les dieux s’amusaient au bord de l’océan, aux frontières de l’univers inconnus à nous, terriens.

Les poissons étaient de leurs amis, ils aimaient faire rire, faire des blagues, l’ennui est que les dieux et les déesses les voyaient venir. Leur âme étant fluorescente, ils ne pouvaient surprendre personne.

Des milliards d’années passèrent, les poissons toujours dans la source de la vie faisaient de leur mieux, mais sans arriver au bout de leur quête, celui du rire.

Un beau jour, à la fin d’un mois de mars où les poissons avaient mis tout leur saoul pour essayer d’esquisser dans l’essence de leur maître un sourire, naquis, le premier avril un poisson à l’âme invisible aux déesses et aux dieux, et à vrai dire, à tout être de l’univers, libre d’être et d’aller où bon lui semblait.

Ce don, il ne l’avait « malheureusement » qu’un jour par cycle, à la même période de l’année, jour de sa naissance. Certains diront que ce don est né des faveurs du printemps naissant et des divinités qui avaient eu envie de sortir des routes habituelles, en une douce folie. Toujours est il que le poisson en question se servi de son don pour s’amuser et prendre par surprise tout son petit monde.

Non content d’amuser ou « d’humilier » quelques divinités en mal d’humilité, il prenait la liberté de faire les mêmes tours à ses semblables et à tout autre souffle de vie. En fait personne n’était épargné.

petit poisson

Une demoiselle poissonne, en tomba amoureuse… Sa force d’amour la poussa à réussir ce que d’autres n’avaient jamais réussi, à faire rire tout en étant visible. Elle acquis le pouvoir de faire rire ce même premier avril poussée par la force de la présence de son poisson d’amour. Il fut donc le premier à être touché par la présence de cette extraordinaire âme poissonne. Les créateurs sentirent toute cette anarchie comme une possibilité de sortir de leur lot quotidien, mais pour pouvoir déguster au mieux cette joie, ils donnèrent à tous les poissons le pouvoir de l’invisible le même jour, celui du premier avril, en honneur à nos deux amoureux.

Ainsi, aucun être n’est épargné par le rire et les mauvais tours en ce jour, ni même notre premier poisson invisible, pour leur malheur et le délire de tous… Ainsi est né la légende du premier avril…

Que devinrent les deux poissons amoureux? Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de petits poissons et poissonnes… et de fous rires, folle rigolade… Ceux qu’y ni croient pas son des rabats joies, ceux qui m’ont pris au sérieux sont des fées…

petit poisson

Etude de la nature :

petit poisson

A l’occasion de ce premier avril, nous avons entamé un mini dossier sur les poissons que je vous mets ici en téléchargement :

Dossier le poisson

Nous en avons profité pour décorer notre table des saisons avec de drôles de petits poissons !

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares