Douceur

Aujourd’hui, j’ai ressenti une profonde gratitude pour la douceur, l’ambiance très belle qui a régné dans notre petite maison dans les champs ; tout était paisible et tendre. Même le soleil de printemps. et la brise côtière que seuls le cri des goélands venaient troubler pendant qu’ils festoient dans les champs labourés.

J’adore ces journées où rien ne vient nous heurter, comme si la grâce s’installait parmi nous et régnait sur nos coeurs. Tout était fluide, limpide, tellement simple.

De telles journées sont des bénédictions ; elles ne sont pas si fréquentes et, quand elles se produisent, je me fait un devoir de les accueillir de tout mon être, de les goûter par toutes les fibres de ma vie, de m’en nourrir de joie, de paix et de bonheur. Le bonheur peut être dans ces choses-là, immatérielles, mais totalement palpables et assimilables.

La grâce toujours dans l’attitude de ces deux petites filles mutines, parties dès leur réveil pour leur abri dans le champs ; coquines en diables sachant qu’elles échapperont peut-être ainsi aux apprentissages du matin ! Et d’ailleurs, ce fut le cas, car la journée, décidément, n’était pas comme les autres ; nous avons donc convenu que nos apprentissages seraient réalisés demain matin. Voici donc un premier petit cadeau pour la journée, pour bien signifier qu’aujourd’hui c’est la fête de la vie : du temps libre pour flâner dans les champs, mettre les mains dans la terre, revenir vers maman les cheveux tout ensoleillés dans lesquels s’accrochent de multiples rires de fées et les yeux pétillants. Nous sommes vernies !

Encore deux mots avant de partir à quelques occupations liées à la maison, merci de votre passages à toutes et tous ici, merci pour vos messages, vos compliments, vos encouragements, pour l’échange qui se produit ici et qui est une des merveilles de l’existence !

douceur

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares