Chansons du mois de mai

Chansons du mois de mai

Le mois de mai touche à sa fin, mais je tiens quand même à faire ici un article sur les chansons qui nous ont accompagné durant ce mois.

May is ending but i want to share here the songs we have used :

En allemand, nous avons utilisé :

In german, we used :

Kuckuck, rufts aus dem Wald

1.
Kuckuck, Kuckuck, ruft’s aus dem Wald.
Lasset uns singen, tanzen und springen!
Frühling, Frühling wird es schon bald.

2.
Kuckuck, Kuckuck lässt nicht sein Schrei’n:
« Komm in die Felder, Wiesen und Wälder!
Frühling, Frühling, stelle dich ein! »

3.
Kuckuck, Kuckuck, trefflicher Held!
Was du gesungen, ist dir gelungen:
Winter, Winter räumet das Feld!

On peut trouver l’air sur Youtube :

We can find the melody on Youtube :

En anglais, nous avons eu recours à une chanson traditionnellement chantée au printemps dans les écoles Waldorf :

In english, we used a traditional Waldorf song :

Spring is coming

Spring is coming, spring is coming, birdies build your nest! Weave together straw and feather each one doing their best.

Spring is coming, spring is coming, flowers are coming too. Pansies, lilies, daffodillies, all are coming through!

Spring is coming, spring is coming, all around is fair. Shimmer quiver down the river, Joy is everywhere!


En français, nous avons appris plusieurs chansons :

In french, we learned several songs :

  • Voici le mois de mai, chanson traditionnelle française pour le mois de mai ; « Voici le mois de mai », a traditional popular song

    Voici le mois de mai

    Voici le mois de mai où les fleurs volent au vent
    Voici le mois de mai où les fleurs volent au vent
    Où les feuilles volent au vent si jolie mignonne
    Où les feuilles volent au vent si mignonnement.

    Le gentil fils du roi s’en va les ramassant
    Le gentil fils du roi s’en va les ramassant
    S’en va les ramassant si jolie mignonne
    S’en va les ramassant si mignonnement.

    Il en ramasse tant qu’il en rempli ses gants
    Il en ramasse tant qu’il en rempli ses gants
    Qu’il en rempli ses gants si jolie mignonne
    Qu’il en rempli ses gants si mignonnement.

    A sa mie les porta les donna en présent
    A sa mie les porta les donna en présent
    A sa mie les porta si jolie mignonne
    A sa mie les porta si mignonnement.

    Prenez, prenez ma mie, je vous donne ces gants
    Prenez, prenez ma mie, je vous donne ces gants
    Je vous donne ces gants si jolie mignonne
    Je vous donne ces gants si mignonnement.

    Portez-les donc ma mie trois ou quatre fois l’an
    Portez-les donc ma mie trois ou quatre fois l’an
    Trois ou quatre fois l’an si jolie mignonne
    Trois ou quatre fois l’an si mignonnement.

    A Pâques, à la Toussaint, à Noël, à Saint-Jean
    A Pâques, à la Toussaint, à Noël, à Saint-Jean
    A Noël, à Saint-Jean si jolie mignonne
    A Noël, à Saint-Jean si mignonnement.

  • « Dans la forêt lointaine », qui nous a permis de faire pour la première fois un canon. Nous l’avons chanté à deux voix (les filles chantant une seule voix à deux), trois voix étant trop difficile pour elles.  « Dans la forêt lointaine » allowed us to sing a canon with two voices ; the girls singins a voice and me the other (three voices was too difficult).

    Coucou Hibou

     Dans la forêt lointaine
    On entend le coucou
    Du haut de son grand chêne,
    Il répond au hibou
    Coucou, hibou
    Coucou, hibou
    Coucou, coucou, hibou
    Coucou, hibou
    Coucou, hibou.

  • « Le lion et la gazelle », chanson entonnée par Hugues Aufray que les filles ont adoré (normal, le lion et la gazelle sont amoureux !) « Le lion et la gazelle » a song sang by Hugues Aufrey that the girls loved because the lion is in love with the gazelle.

    Le lion et la gazelle (Hugues Aufray)

     Un grand lion d’Afrique était amoureux
    D’une romantique gazelle aux yeux bleus
    Ce lion au coeur tendre, qui l’eut, qui l’eut dit
    Pleurait dans la lande, chantait dans la nuit

    REFRAIN:
    Ma belle gazelle
    Ma belle gazelle
    Ma belle gazelle
    C’est toi que je veux
    Ma belle gazelle
    Ma belle gazelle

    Ma belle, c’est toi que je veux

     Sur mon territoire, sans risquer ta vie
    Tu peux venir boire à l’eau de mon puits
    C’est fini la guerre que l’on se faisait
    Contre ma crinière, viens dormir en paix

    Souviens-toi mon ange qu’au temps de Noé
    Nous vivions ensemble sans nous disputer
    À nous deux ma blonde on peut tout changer
    Et refaire le monde, pour l’éternité

    Il mit tant de flamme, dans son beau discours
    Que même l’hippopotame en pleura d’amour
    Les étoiles au ciel jaillirent de partout
    Quand la demoiselle vint au rendez-vous

    Les loups, les panthères, les rhinocéros
    Et même les dromadaires vinrent pour les noces
    Ils se marièrent et de leur union
    Naquirent ma chère, des petits gazillions !

 

  • Jean de la lune ; on m’a fait à juste titre remarqué que cette chanson pouvait aussi convenir à l’automne du fait de la présence du potiron et de la mort de Jean de la Lune à la fin de la chanson
    :-)
    On en trouve une belle version chantée par Gabriel Yacoub et sa belle voix !
    « Jean de la Lune » (John of the moon), I was rightly noticed that this song could also be suitable in the fall because of the presence of the pumpkin and the death of John of the Moon at the end of the song
    :-)
    It find a beautiful version sung by Gabriel Yacoub and his beautiful voice!

Jean de la Lune

 I.

Par une tiède nuit de printemps,

Il y a bien de cela cent ans,

Que sous un brin de persil sans bruit,

Tout menu naquit

Jean de la Lune, Jean de la Lune !

 II
Il était gros comme un champignon
Frêle, délicat, petit, mignon,
Et jaune et vert comme un perroquet
Avait un bon caquet
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

III
Pour canne il avait un cure-dent
Clignait de l’oeil, marchait en boitant,
Et demeurant en toute saison
Dans un potiron
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

IV
Quand il se risquait à travers bois,
De loin, de près, de tous les endroits,
Merles, bouvreuils sur leurs mirlitons,
Répétaient en rond:
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

V
On le voyait passer quelquefois
Dans un coupé grand comme une noix,
Et que le long des sentiers fleuris
Traînaient deux souris,
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

VI
Si par hasard, s’offrait un ruisseau,
Qui l’arrêtait sur place aussitôt,
Trop petit pour le franchir d’un bond,
Faisait d’herbe un pont
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

VII
Quand il mourut,  chacun le pleura
Dans son potiron, on l’enterra,
Et sur sa tombe on écrivit
Sur la croix : ci-gît
Jean de la Lune, Jean de la Lune.

 Nous sommes toujours plongés dans notre exploration des tables de multiplication ; je ne mets rien dessus cette fois-ci car la démarche est toujours la même que celle décrite précédemment !

Nous avons fait un atelier papier avec des amis, c’était bien amusant.

We are always immersed in our exploration of multiplication tables, I do not put anything on it this time because the approach is always the same as that described above!

We did a workshop paper with friends, it was fun.

Nous sommes beaucoup au potager en ce moment. N’ayant pas de serre, nous sommes bien obligés d’attendre la venue d’un temps plus clément pour semer nos graines. Cette année, le potager est plus grand et chacune des filles a son petit carré de potager. Nous verrons bien ce qui en sortira, avec l’aide des fées !

We are much in the garden right now. With no greenhouse, we are forced to await the arrival of warmer weather to sow our seeds. This year the garden is bigger and each girl has her little square of garden. We’ll see what comes out, with the help of fairies !

Notre Grisette a fait quatre jolis petits bébés tout gris comme elle. Malheureusement, un des petits est mort juste après sa naissance. Un moment bien triste pour nous… mais l’occasion aussi d’expliquer que venir au monde demande une grande force et que ce petit être était certainement trop fragile.

Our Grisette has done four beautiful little babies all gray like her. Unfortunately, a small died just after birth. A very sad moment for us … but also the opportunity to explain that to come into the world requires great strength and it was certainly too small and too fragile.

 Portez-vous bien et à bientôt

Keep well and see you soon

About Monique

Instruire en famille est une expérience singulière ; elle devient art de vivre lorsque les outils pédagogiques utilisés visent à l'épanouissement des enfants et de leurs parents. J'ai à cœur de partager des idées et des valeurs originales inspirées de la pédagogie Steiner.

2 Commentaires

  1. Avant nous n’avions que des chats roux, maintenant nous n’avons plus que des gris !
    Il y a beaucoup de magnifiques chansons allemandes ; le problème est parfois leur difficulté pour commencer avec cette langue.

  2. ô qu’elle est belle cette maman chatte!!
    merci pour la découverte de la chanson Kuckuck je m’en servirai l’an prochain c’est sur! d’ailleurs ici on a encore entendu le coucou ce matin depuis le jardin, c’est beau!
    Pour Jean de la Lune, Coco lui adore la version décalée de Vincent Malone « Pan sur la lune » (elle est sur youtube).

Proposer un commentaire

Pin It on Pinterest

Partage

Partagez cet article avec vos amis