La broderie pour le thé, c’est sacré !

La broderie pour le thé, c’est sacré !

Nappàthé 10

Terminer un projet est toujours un accomplissement ainsi qu’un dénouement, et d’autant plus quand ce projet traînait depuis des années… quasiment 20 ans pour tout vous dire. Il faut dire qu’en matière de créativité la confiance en soit peut être très volatile et que certains projets que l’on se donne à réaliser nous confrontent extraordinairement à nous-même.

Nappàthé 01

C’était le cas de ce projet de nappe à thé qui me trottait dans la tête.

A l’époque, je travaillais encore à Paris pour financer ma thèse de doctorat et près de mon travail, il y avait une grande mercerie très bien achalandée dans laquelle j’allais souvent, les yeux pleins d’envies créatives. Mon choix s’était arrêté sur des petits carrés à broder, puis à assembler en petite nappe à thé.

Le projet me paraissait modeste !

Nappàthé 02

Je m’étais illusionnée… Non seulement, il me fallait broder ces neufs jolis carrés à la composition fleurie ou bien fruitière, ce qui allait me prendre une bonne dizaine d’années, mais, en plus, il allait falloir les assembler joliment… Oh bien sûr, je n’ai pas brodé assidûment durant dix années… par moment, j’étais lasse de broder, ou bien découragée parce que je n’en voyais pas le bout ; ou encore, enceinte puis maman de deux bébés d’un coup, j’étais bien trop occupée ou fatiguée pour broder des fleurs et des fruits.

Nappàthé 03

Un jour, toutefois, mes neuf carrés furent brodés !

Et alors ?

Nappàthé 04

Eh bien, quelques années passèrent encore, pendant lesquelles je ne pensais plus à ma nappe à thé trop découragée par ce qu’il me restait encore à faire dessus…

Et puis, récemment, à la faveur d’une nouvelle dynamique de rangement et de réappropriation pour ainsi dire de ma vie et de mon espace, j’ai ressorti ce projet-là parmi d’autres.

Nappàthé 05

Pour aller au bout de l’idée que j’avais en tête, il me fallait encore crocheter ce que l’on appelle de « l’entre-deux ». L’entre-deux est une bande de dentelle qui sert à relier du tissus et c’était donc tout à fait approprié pour relier mes petits carrés. Mais, pourquoi me direz-vous, ne pas avoir acheté de l’entre-deux ? Eh oui, mais ça n’est pas ce que j’avais dans mon esprit ; j’aime beaucoup la dentelle au crochet et je ne suis pas particulièrement une amoureuse des dentelles réalisées par des machines… Enfin, il y en a de belles, c’est sûr, mais j’aime vraiment ce qui est fait à la main ; le charme en est inégalable.

Nappàthé 06

Alors, me voici en train de crocheter de l’entre-deux après quelques recherches de motif sur Internet et quelques réflexions pour adapter exactement un motif à mes broderies ; pareillement pour le contour de ce qui sera la nappe avec un  petit croquet avec picots crocheté rapidement sur plusieurs mètres.

Nappàthé 07

Et me voilà avec tout ce qu’il faut pour finaliser ma nappe ! Autant vous dire que je n’en revenais pas quelque part !

Nappàthé 08

Il ne me restait plus qu’à sortir ma machine à coudre pour finir proprement les bords de chaque carré, puis coudre les entre-deux et le croquet. Et… savourer le résultat !

Nappàthé 09

Franchement, le fait de l’avoir réalisé malgré tous les obstacles et malgré toutes ces années ne lui donne que plus de saveur ! Cela me donne envie de finaliser un certain nombre de mes projets en cours. Quel sentiment de libération !

Nappàthé 11

About Monique

Instruire en famille est une expérience singulière ; elle devient art de vivre lorsque les outils pédagogiques utilisés visent à l'épanouissement des enfants et de leurs parents. J'ai à cœur de partager des idées et des valeurs originales inspirées de la pédagogie Steiner.

4 Comments

  1. <3

  2. J’aime et j’apprécie,suis spécialisée dans les jours d’Angles,spécialité de mon village et aimerai bien transmettre à des jeunes.Bonjour a vous.

  3. c’est magnifique, et ho que oui, le crochet fait main est incomparablement plus joli que n’importe quoi (mais je manque certainement d’objectivité sur ce sujet, j’aime tellement le crochet !). Alors, bravo pour cet accomplissement. bises.

  4. Merci Laurence !
    Quel plaisir de te lire :-)
    Moi aussi, j’adore le crochet ; même si j’aime varier les plaisirs avec d’autres techniques, je demeure une inconditionnelle du crochet !
    Bisous

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :