Le dessin de perspective en classe 7

Nous avons commencé notre année d’instruction par un bloc de dessin de perspective. Il est d’usage, dans la progression Steiner, de commencer l’année scolaire par du dessin de forme dans les petites classes ; puis, à partir de la classe 5 et 6, par de la géométrie.

En classe 7, on se penche davantage sur la perspective, et il y a de bonnes raisons à cela.

 

dessin de perspective

En effet, en perspective, tout est affaire de point de vue ; par exemple, on peut voir les choses comme un oiseau volant dans le ciel ; ou encore, en tant qu’humain, on peut voir les choses qui sont en face de soi, à hauteur de regard. Enfin, on peut aussi les voir depuis un point de vue situé très bas sur terre, comme si on était un insecte.

L’enfant, en classe 7, forge son regard sur le monde qui l’entoure ; le confronter à la perspective lui permet d’envisager qu’il y a plusieurs façons de voir les choses. Comme il cherche à trouver sa place dans le monde, le travail de la perspective permet de lui mettre en exergue ce qui est prêt, ce qui est loin ; ce qui est en face de lui, ou ce qui est oblique ; ce qui se trouve à l’horizon, ou sur la ligne de terre…

De surcroît, le dessin en perspective est une manière de lui faire explorer de nouveaux mondes ; ça tombe plutôt bien, puisque les grands explorateurs sont au programme !

Enfin, il est aussi une manière d’investir la Renaissance et ses grands maîtres, la grande période historique qui se trouve également au programme de la classe 7. Après le Moyen Age qui privilégie la représentation symbolique de l’espace, les peintres de la Renaissance veulent représenter le réel ; à la fois artistes et mathématiciens, ils élaborent alors les règles de la perspective que l’on connaît encore actuellement.

 Voilà pourquoi, nous avons entamé notre année d’instruction par un bloc de quatre semaines de perspective.

A bientôt !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares