Réflexion sur un festival de l’Avent

Voici l’extrait de l’article Festival de Stephen Spitalny, extrait consacré au festival de l’Avent, qui est paru dans la revue Gateway, n° 43, Automne-Hiver 2002. Il est disponible sur le site Waldorf Online Library.

Comme l’hiver approche dans l’hémisphère nord, il y a une atmosphère croissante de somnolence du monde extérieur. A travers les histoires, les poèmes et les chansons que nous apportons, et leur propre observation de la nature, les enfants peuvent éprouver un apaisement, un sentiment d’être recouvert pour une sieste d’hiver. Les feuilles mortes, les animaux en hibernation, les heures du jour plus courtes qui nous font rentrer à l’intérieur beaucoup plus tôt (même en Californie) qu’à d’autres moments de l’année contribuent tous à cette expérience. L’Avent équilibre l’obscurité et la somnolence avec l’attente et l’anticipation. C’est un moment où l’on passe à travers l’obscurité vers la renaissance annuelle de la lumière, quand les jours commencent à devenir plus longs. L’Avent est vraiment un festival de quatre semaines, les quatre semaines précédant Noël et le Solstice, à partir d’un dimanche après-midi. Beaucoup de religions célèbrent les fêtes du retour de la lumière. Parmi ces festivals, on trouve le Solstice, Hanoukka, Noël et Divali. L’ambiance de l’Avent me rappelle la Neuvième Symphonie de Beethoven, tant de préparation pour l’apogée de la chorale qui me rappelle le commencement de lumière qui va croître de plus en plus fort.

Pendant l’Avent, nous pouvons approfondir notre relation avec le monde qui nous entoure en reconnaissant la force et la beauté dans tous les quatre royaumes du monde naturel. La première semaine est liée au règne minéral, le fondement physique de la vie. Le monde minéral nous donne une scène fixe, la base de notre existence en constante évolution. Sans le monde minéral, nous n’aurions pas de sol pour nous tenir debout. La deuxième semaine se concentre sur le règne végétal à partir de laquelle nous recevons la nourriture des forces vives. La Terre, la pluie, la lumière et la chaleur créent un équilibre entre la croissance et la décroissance. Le monde végétal a une vie qui le distingue du monde minéral. C’est la vie elle-même que les êtres humains partagent avec les plantes. La troisième semaine se concentre sur le royaume des animaux. Nous partageons notre capacité de mouvement et de sentiments avec le règne animal. Cette semaine de l’Avent nous rappelle notre relation avec les oiseaux, les bêtes et les autres membres du règne animal, et la façon dont ils reflètent la plupart de nos états d’âme de base. La quatrième semaine de l’Avent parle de l’être humain. Tous les règnes de la nature contribuent à notre existence. Nous avons tous les aspects minéraux, végétaux et animaux qui entourent et supportent la flamme de notre esprit humain individuel, cette flamme qui est l’essence de ce que c’est d’être humain. L’Avent peut nous faire évoluer vers une compréhension plus profonde de notre place dans l’univers, de tout ce qui nous soutient et tout ce à quoi nous aspirons, ainsi que tout ce qui a besoin de notre protection et de notre soutien. Il y a tellement de niveaux que l’on pourrait considérer. Les semaines peuvent également être connectées avec les quatre corps de l’être humain, avec les quatre principaux organes, et ainsi de suite.

Au Jardin d’Enfants1, l’Avent peut être célébré très simplement. Le premier jour, je mets une étoile d’or au-dessus de la table des saisons sur le mur. Et chaque jour successif, j’ajoute une autre étoile. En outre, je mets quatre bougies sur la table des saisons. La première semaine, j’allume l’une d’entre elles pour un verset durant le temps du cercle. La deuxième semaine, deux bougies et ainsi de suite. Le verset que j’utilise est le suivant :

Avec gratitude,nous prenons le don de la lumière

mais pas pour notre seul bénéfice

Plus nous nous éclairons

Les uns les autres

Plus elle brille, se répand et brille encore plus loin

jusqu’à ce que chaque étincelle éclaire chaque ami

Jusqu’à ce que chaque cœur avec joie déclare

Dans les profondeurs de nos âmes qu’un soleil brillant resplendit.

J’ajoute également quelque chose du royaume particulier de la nature destiné à la table des saisons. Peut-être un cristal ou un coquillage est ajouté chaque jour de cette semaine, la semaine suivante, un bouton de rose chaque jour, puis un petit animal en bois ou une plume. Il y a tellement de possibilités. Un dimanche soir en Décembre (déterminées par diverses considérations de calendrier) les familles du Jardin d’Enfants viennent célébrer le jardin de l’Avent qui apporte l’ambiance de l’Avent et, pour les enfants, l’expérience de passer de l’obscurité à la lumière d’une manière simple. Ceci est un festival que je prépare (avec l’aide d’adultes) sans les enfants. Ils arrivent à un espace de festival entièrement préparé. Ils marchent vers le centre de la trajectoire en spirale réalisées avec des conifères, un chemin non éclairé. Il faut déterminer dans quelle direction la spirale s’enroule, contre ou dans le sens des aiguilles d’une montre. Il y a des raisons valables pour les deux. L’important est de choisir consciemment la direction. Les enfants apportent avec eux une pomme rouge avec une bougie qu’ils allument à la bougie allumée dans le centre de la spirale. Ils placent ensuite soigneusement leur bougie sur le chemin comme ils font le chemin inverse. Le festival commence dans l’obscurité et se termine brillamment éclairé par les nombreuses bougies. Nous avons un moment pour nous asseoir en silence ensemble avant que les enfants soient emmenés au lit à la maison avec leur bougie-pomme.

Pour notre célébration, quelqu’un entre dans la spirale obscure portant une bougie. Il ou elle est vêtu(e) de voiles flottant, et n’est pas nommé, ni appelé, ni interpellé. Nous essayons généralement de trouver quelqu’un qui ne puisse être reconnu par les enfants. On laisse le soin à chacun d’imaginer quel genre d’être est cette personne. J’invite les frères et sœurs, à la fois plus jeunes et plus âgés de revêtir ce rôle. Les enfants plus jeunes ou moins confiants sont accompagnés par leurs parents. Nous avons toujours fait ce chemin en spirale à l’intérieur. Cette année, j’ai beaucoup pensé à le faire dans un bosquet de séquoias sur la propriété de l’école, sous les étoiles scintillantes.

Le jardin des plantes toujours vertes est un symbole de la vie éternelle. Aménagé dans une spirale, le chemin représente le chemin de la naissance et le processus d’incarnation. La pomme est une image du corps, la maison où nous vivons. Le rouge symbolise notre sang et nos forces de volonté. La flamme de la bougie est la flamme de notre esprit humain individuel. Le Jardin de l’Avent est une expérience imaginative de notre lumière spirituelle individuelle s’incarnant dans la vie sur Terre, et comment il est capable de dissiper les ténèbres qui nous entourent. Dans la communauté, nos esprits brillants ensemble projettent une lumière puissante.

Stephen Spitalny

1En maternelle.

festival de l'Avent

Pour télécharger l’article au format PDF, cliquez sur l’icône :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares