C’est avec plaisir que je vous laisse découvrir une nouvelle histoire : Les moissons du roi Hiver. C’est une histoire que j’ai traduite d’un vieux livre datant de 1919. Parfaite pour un conte sur table, ou simplement une histoire racontée au coin du feu après une bonne ballade dans la nature à observer les joyaux étincelants du roi Hiver !

Les moissons du Roi Hiver

Le roi Hiver était assis sur son trône de glace et, agitant son sceptre qui était un énorme glaçon, appelait toutes les fées de la neige et les fées du givre à se rapprocher, comme il voulait les voir.

– « Dites-moi, fées des neiges », dit le roi hiver, « qu’avez-vous fait dernièrement ? Avez-vous rendu quelqu’un heureux grâce à votre travail ? »

« Oh, oui », dirent-elles toutes à la fois, « nous avons eu le plus joli des temps la nuit dernière en mettant des robes blanches sur les arbres, des taches blanches sur les graminées, des chapeaux blancs sur tous les poteaux de clôture et en rendant les choses si étranges que lorsque les enfants sortirent le matin, ils crièrent et rirent et jetèrent tant de neige sur eux-mêmes qu’ils étaient aussi blancs, et ressemblaient à des fées des neiges comme nous. Ils voulaient aussi faire de curieuses cannes, des châteaux et d’autres choses avec la neige comme nous l’avions fait. »

Les traîneaux furent sortis et quand les grelots commencèrent leur musique, il sembla que tout le monde avait été rendu heureux par notre travail.

– « C’est bien », dit le Roi Hiver, « maintenant au travail ».

En un clin d’œil, les Fées de la Neige montèrent dans un bateau de nuage pourpre lançant une pluie de baisers de flocons de neige vers le Roi Hiver pour le remercier de leur avoir donné du travail à faire.

– « Maintenant, à vous les fées du gel ! » dit le roi Hiver en se tournant vers un groupe étincelant qui portait certains de ses propres bijoux, « qu’avez-vous fait pour rendre quelqu’un heureux ? »

« Nous avons fait des images sur les fenêtres et avons accroché vos bijoux sur les arbres pour que les gens puissent les regarder, et nous avons couverts les étangs pour patiner », déclara Jack Frost, leur chef.

– « C’est bien », dit le roi Hiver.

« Vous et les fées de la neige semblent rendre le monde heureux maintenant, mais bientôt nous devrons quitter ce travail, et les bons rayons du soleil vont le faire disparaître ; ils vont cacher les boules de neige, et craquer les étangs de patinage de sorte que la glace va fondre dedans. La reine d’été est partie, mais sa récolte de foin et de grain est dans les granges. La reine d’automne est partie mais sa récolte de pommes et de pommes de terre est dans les granges. Maintenant, moi aussi je veux laisser une récolte. »

« Mais, les rayons du soleil sont loin la plupart du temps en ce moment ! », déclara Jack Frost. « Est-il possible que quelque chose pousse sans eux ? »

« Ma récolte se développera mieux sans eux, » dit le Roi Hiver, « je vais simplement raccrocher un gros rideau de nuage et leur demander de jouer de l’autre côté pendant que ma récolte grandit. Si vous, fées du gel, faites votre travail de la manière la plus vivante, ma récolte sera bientôt prête ».

Le vent du Nord arriva bientôt avec des sacs d’air froid qu’il éparpillait ici et là, tandis que les fées du gel l’emportaient dans toutes les voies et tous les coins, se demandant pendant ce temps ce que serait la récolte. Mais après deux jours de travail, ils la découvrirent ; car les chevaux étaient attelés aux traîneaux et les hommes se mirent en route pour les lacs et les rivières en disant : « La glace gelée est si épaisse que c’est le moment de remplir les glacières ».

Des scies et des poteaux furent transportés, et bientôt de grands blocs de glace trouvèrent leurs places sur les traîneaux prêts à se rendre à une glacière où ils seraient emballés si solidement dans la sciure que la récolte du Roi Hiver se garderait par le temps le plus chaud.

– « Alors les marchands de glace peuvent nous ressembler », dit une Fée du gel, « répandant le froid tout autour pour rendre les gens heureux ».

in « The pearl story book : stories and legends of winter, Christmas and New year day », 1919, pp. 32 s.

Les moissons du roi Hiver

Comme toujours, vous pouvez télécharger cette ressource en cliquant sur l’icône ci-dessous :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4ff67f532d198a6fc0bc7232025c6e35bbbbbbbbbbbbbbbbbb

Pin It on Pinterest

Shares