Le roman d’aventures

En classe 7, un lien évident existe entre l’étude des explorateurs, des grandes découvertes et de la Renaissance qui sont au programme dans la progression Steiner, et la naissance du roman d’aventures dont le thème est exploré en 5ème par le programme de l’Éducation Nationale. Voilà donc une occasion formidable de montrer les convergences qui existent entre l’instruction sur la base de la pédagogie Waldorf et les attentes de l’Éducation Nationale.

Comme je le mentionnais il y a quelques temps dans ma publication sur les Grands Explorateurs, j’aime à faire des ponts (évidents) entre la progression Steiner et le programme de l’Éducation Nationale. Cet exercice permet toujours une grande détente lors des contrôles pédagogiques auxquels nous sommes soumis de par la législation. Avec le renforcement des dispositions juridiques concernant le contrôle des enfants instruits en famille, cela n’est pas superflu, loin de là. Le contrôle par paliers implique de toutes les façons qu’en tant que parents instructeurs nous répondions aux attendus de fin de cycle au niveau de ce que nous faisons avec les enfants. Par ailleurs, dans notre famille, nous avons toujours eu à coeur de dialoguer avec l’administration, quand bien même les contrôles ne comportaient pas que des aspects agréables, et cette position a toujours été extrêmement positive.

Le but est de continuer à explorer et à exercer notre marge de liberté d’instruction dans le cadre juridique qui est posé par l’État français…

Nous avons donc consacré plusieurs journées de décembre, juste avant nos vacances, à l’étude du roman d’aventures.

Je n’ai pas de dessins à vous montrer pour ce bloc ; nous avons surtout lu et discuté littérature ; comme elles lisent beaucoup, elles avaient plein de références à partager pour appuyer ce que nous étions en train d’étudier.

Le bloc comportait uniquement 8 séances et ayant eu des soucis de santé durant cette période, je l’ai réduit au strict minimum jusqu’à la survenue de vacances plutôt bienvenues ! Il s’agit donc ici seulement de quelques notes qui peuvent vous inspirer pour un bloc de littérature avec de grands enfants.

Le bloc était basé sur la lecture et l’étude du roman de Stevenson, L’ïle au trésor, un classique du genre donc. En tant que telle, c’est un livre que mes filles n’auraient certainement pas lu seules. Elles lisent énormément, mais le roman d’aventures n’est pas vraiment dans leurs cibles d’intérêts. Je privilégie donc souvent ce type de livres – à savoir, ceux vers lesquels elles ne se tourneraient pas naturellement –  pour les lectures en commun ; en effet, une lecture plus difficile ou d’un premier abord moins passionnant passera toujours mieux en lecture offerte. Ainsi, de belles surprises peuvent se produire, je l’ai testé maintes fois !

Par ailleurs, même les enfants qui lisent très bien adorent qu’on leur fasse la lecture. Ce sont nos lectures en commun qui ont énormément suscité l’amour de la lecture chez nos filles. Beaucoup de parents me disent parfois que j’ai de la chance d’avoir des filles qui lisent autant ; à la question « Lisez-vous avec votre enfant ? », la réponse est constamment négative… Le plaisir de partager une histoire passionnante crée de magnifiques fruits…

A partir de L’île au Trésor, nous avons extrapolé vers d’autres romans d’aventures, soit qu’elles avaient déjà lus, soit qu’elles ont découvert, en extrait ou en intégral, durant ce bloc. Le but était qu’elles se familiarisent davantage avec la structure narrative d’un récit d’aventure, les figures de styles (comme la métaphore ou la comparaison) que l’on peut trouver dedans, ainsi que revoir des points grammaticaux ayant besoin d’être encore intégrés chez elles. Nous en avons aussi profité pour revoir certains champs lexicaux.

Voici les livres qu’elles ont eu à lire en complément de notre lecture quotidienne :

 

 De nombreux livres peuvent à la fois être lus durant le le bloc sur les Grands Explorateurs, ou ceux sur l’Afrique ou l’Asie, ou encore purement et simplement en littérature. A vous de les répartir au mieux.

Les trois premiers étaient en lecture obligatoire. Elles avaient également la possibilité, selon leur envie, de lire celui-ci en l’empruntant à notre médiathèque :

Nous serions ravies de vous lire à propos de vos propres lectures en classe 7 (ou pas d’ailleurs) !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It on Pinterest

Shares