Éduquer l'enfant doué

Les petites phrases assassines de nos politiques

Depuis hier soir, j’oscille entre tristesse, écoeurement et colère ; c’est à cause d’une de ces petites phrases assassines comme nos politiques savent si bien les jeter.

Hier, je lisais l’un de mes journaux attitrés pour faire ma veille d’information et je tombe sur un gros titre qui, d’emblée, me choque (c’est fait pour en général) : « Jean-Luc Mélenchon accuse Françoise Nyssen d’être liée aux sectes« . D’emblée, je pressens le sous-entendu.

Allez lire, car je n’ai pas le coeur à transporter ici un débat politicien qui trouvera vite ses limites comme on en a l’habitude. En complément, lisez aussi celui des Inrocks qui est très bien.

Pour moi, la seule réponse possible à ce genre d’attaques gratuites, méchantes et fondées sur beaucoup d’ignorance, est un témoignage. Pas le mien, celui de Kylie Clark, une photographe qui a fait toutes ses études en école Steiner. Son témoignage est paru sur le site Eagle Eyes auprès de qui je n’ai pas pris le temps de demander l’autorisation de traduire… j’espère que ça ira quand même.

Quelques considérations liées au contexte de l’article et à celui d’une école aux États-Unis nous intéresserons moins que d’autres, mais elles n’ôtent rien à la valeur de ce témoignage et aux réflexions en or qu’il contient.

Bonne lecture et restez bien droit(e)s dans vos bottes !

La valeur d’une éducation holistique

Avec les stratégies mises en place pour surmonter les récentes réductions budgétaires du Sierra Nevada College, de nombreux étudiants et professeurs s’inquiètent de l’avenir de la mission académique de SNC. Cela m’a amené de réfléchir à ce qu’est une mission académique et à ce qui constitue une formation universitaire bien organisée.

J’ai grandi dans la communauté scolaire Waldorf, un programme d’éducation alternative développé par Rudolf Steiner (1861-1925), un scientifique et penseur autrichien qui a développé une recherche spirituelle appelée « anthroposophie ». La philosophie de Steiner reconnaît aux êtres humains une nature triple, consistant en mental, corps et esprit. L’éducation de l’enfant est adaptée à chaque stade de croissance du développement et aux expériences de la vie à partir de la petite enfance, de l’enfance intermédiaire et de l’adolescence.

La méthode holistique de Steiner comprend l’étude de l’art, de l’architecture, du théâtre, de la musique, de la danse, du théâtre, de la littérature, de la science, de l’agriculture, de l’économie, de la religion et bien d’autres sujets. Ce type d’éducation multidimensionnelle et personnalisée a créé certaines des figures les plus influentes au 20ème siècle.

Aujourd’hui, il y a plus de 1000 écoles Waldorf dans 70 pays, ainsi que des associations Waldorf et des formations d’enseignants à travers le monde. J’ai eu la chance de participer à l’une des 250 écoles Waldorf en Amérique du Nord, Pine Hill Waldorf School à Wilton, N.H.

Mon éducation a débuté dans mes années préscolaire et de maternelle, dansant autour du mât et m’occupant de mon propre jardin. Au cours de la première année, mon professeur de cours principal (en fait le professeur qui reste habituellement dans la même classe au cours des huit années) nous a appris comment dessiner notre cercle le plus parfait, debout avec les bras étirés, traçant notre tableau dans l’air encore et encore, au-dessus, jusqu’à ce que nous feutrions notre carré, les crayons de cire pouvant marquer la page en toute confiance. L’année comprenait du dessin, de la peinture, l’écoute d’histoires mythiques, jouer de la flûte et danser l’eurythmie (un système de mouvements physiques musicalement rythmés, utilisé pour enseigner la compréhension musicale). Je pourrais parler l’alphabet avec mon corps.

En deuxième année, je récitais de la poésie française, comptais en allemand et apprenais la langue des signes.

L’écriture ne m’a pas été présentée jusqu’à ce que je sois en troisième année, quand j’ai appris à écrire en écriture cursive et pratique la calligraphie.

L’idée de la concurrence n’est pas dans la nature de la scolarité Waldorf, contrairement aux pratiques concurrentielles qui inspirent l’éducation moyenne des enfants américains. Mes cours d’éducation physique portaient sur l’auto-exploration consistant en « mouvement », ou des exercices de gymnastique, et des arts du cirque comme l’empilage, la jonglerie, la marche de la corde raide, le diabolo et le bâton.

C’est à cause de mon éducation holistique que je suis curieuse du monde. Je peux penser par moi-même, je valorise les relations humaines durables, j’aide les autres, j’ai des normes élevées et je suis constamment à la recherche de la qualité ; et je suis motivée par mon code éthique et moral ; et je me suis engagée dans un processus d’apprentissage tout au long de la vie. Selon un sondage auprès des diplômés des écoles Waldorf, beaucoup d’autres « Waldorfiens » partagent ces traits.

Le philosophe grec Platon a également compris qu’il existait différentes exigences éducatives pour différents stades de la vie. Il a estimé que l’intégration des disciplines traditionnelles avec les arts était essentielle au développement d’une société bien formée.

De même, l’idée centrale de l’éducation d’Aristote était qu’« une personne accomplie est une personne formée », quelque chose que les éducateurs des arts libéraux modernes peuvent comprendre. Le mot « libéral » dérive du mot latin «liberalis», qui signifie liberté. Une éducation artistique libérale est conçue pour fournir aux étudiants les connaissances et les compétences nécessaires pour devenir des membres productifs d’une société libre, capables de penser librement.

Dans de nombreux milieux, une éducation artistique libérale est critiquée comme un programme qui ne prépare pas les étudiants à un succès financier sur le lieu de travail. Les critiques disent que ce type d’éducation est trop large dans sa portée et couvre trop de sujets « sans importance ». Mais l’alternative – poursuivre une seule discipline ou un seul domaine d’étude – peut entraver le potentiel complet d’une personne ainsi que le potentiel d’une société prospère, surtout lorsque cette discipline est centrée sur la meilleure façon de gagner de l’argent.

En 1998, Martha Nussbaum a écrit dans Cultivating Humanity: A Classical Defense of Reform in Liberal Education, « Une éducation libérale… libère l’esprit de la servitude de l’habitude et de la coutume, produisant des personnes qui peuvent fonctionner avec sensibilité et vigilance en tant que citoyens de l’ensemble monde. »

Ma première éducation Waldorf a ouvert la voie à une approche significative et multifacette de la vie. Quand j’ai atteint l’âge de l’université, j’ai choisi d’aller au Collège Sierra Nevada parce que je voyais un potentiel dans cette institution libérale et libre. SNC est unique dans son contexte, rempli d’occasions d’être immergé dans la nature et suffisamment petit pour adopter une approche audacieuse de l’éducation. Bien que ici, j’ai profité d’apprendre des méthodes interdisciplinaires pour évaluer des questions qui sont trop grandes pour être comprise par une seule discipline ou un seul mode de pensée.

La professeure de philosophie du SNC, Samantha Bankston, a parlé de la valeur d’une éducation artistique libérale dans une récente interview d’Eagle’s Eye sur l’avenir du collège.

« Les universités ont été créées dans le but de libérer l’esprit et de servir le bien public. Elles sont destinées à exprimer des valeurs démocratiques », a-t-elle déclaré, expliquant que le système universitaire était traditionnellement subventionné par les taxes, l’encourageant à fonctionner sur le savoir et l’enquête intellectuelle. « La valeur ne peut pas être réduite uniquement aux marges bénéficiaires ou à la quantification ».

Une éducation artistique libérale appuie l’idée de faire le bien pour l’amour, de prendre des décisions morales solides et éthiques basées sur une pensée raisonnée et de créer un espace significatif pour soutenir ce dont nous avons besoin pour que les êtres humains se développent en tant qu’être unique et indépendant. Les étudiants qui étudient dans la tradition des arts libéraux deviennent libres, curieux, confiants et capables de voir clairement les pressions sociétales à réaliser sur la base d’un système capitaliste où l’argent est le seul motif.

Dans ce monde diversifié, complexe et en constante évolution, nous avons besoin de leaders audacieux pour défier l’esprit, le corps et l’esprit, qui travaillent à améliorer notre société. Et c’est pourquoi j’ai choisi de venir à SNC, parce que je croyais que c’était un collège qui soutient ces nobles idées. J’espère que cela ne changera jamais.

Si vous souhaitez télécharger cette traduction, vous pouvez le faire ci-dessous :

A l’avance, excusez-moi si il y a des coquilles dans le texte, j’ai pris très peu de temps pour le traduire et le mettre en forme…

0febb42adc65bc736878d93b25fd45f1OOOOOOOOO

Pin It on Pinterest

Shares