La lettre « Z »

par | Déc 14, 2010 | Pédagogie Waldorf-Steiner, Classe 1, Waldorf-Steiner | 9 commentaires

Introduction à la lecture

Les lettres, lors de l’apprentissage de la lecture, sont introduites séparément ou par regroupement dans la pédagogie Steiner, selon certaines conventions non dogmatiques toutefois. Le plus important est que l’enfant soit prêt pour apprentissage.

Il est courant d’introduire d’abord les consonnes, puis, dans un bloc ultérieur, les voyelles.

De même, l’ordre d’introduction, soit des voyelles, soit des consonnes, est conseillé, mais sans que ce soit rigide.

C’est évidemment déroutant pour le parent qui a été instruit à l’école de la République et cela nous demande un effort d’adaptation.

Cette année est une année de transition pour moi, par rapport à ce que je propose à mes petites filles.

Je lis tout ce que je peux trouver sur l’introduction des lettres ; je chemine ; je me remets en question et je leur propose ce qui en résulte. J’ai immensément confiance en cette pédagogie. Même, je suis heureuse de l’effort que son apport dans notre maison et dans notre instruction me demande. Se confronter à d’autres façons de concevoir les apprentissages est riche et fécond.

De même, je ne suis pas encore au point en ce qui concerne le matériel pédagogique destiné aux activités artistiques et manuelles ; je fais, pour le moment avec les moyens du bord et me procurerais petit à petit ce qui nous sera nécessaire.

C’est pourquoi, ici, vous verrez des dessins qui sont faits au pastel secs, un matériau qui n’est pas, en principe (mais toujours de manière non dogmatique), utilisé avec les enfants de l’âge de mes filles.

La lettre « Z »

Aujourd’hui, nous avons commencé la première partie de notre dernière leçon de lecture de la semaine sur la lettre « Z »  ; hé oui, les vacances approchent et cette fois-ci nous en avons bien besoin !

Pour introduire cette lettre, j’ai utilisé le conte des origines relatant comment le zèbre a obtenu ses rayures :

Au vieux temps de nos ancêtres, deux ânes vivaient dans une grande ferme avec d’autres animaux domestiques.

L’un était docile mais l’autre était totalement le contraire. Il n’arrêtait pas de cogner le premier avec son dur sabot, de manger la paille de l’autre âne qui travaillait durement , de perturber le repos de tous les autres animaux de la ferme. Le pire de tout cela c’est qu’il créait des problèmes avec les fermiers voisins.

Un jour son maître en eut assez . Il décida de le punir.

Alors il construisit une cage en plein soleil d’août et y enferma le dissipé en lui interdisant et la visite et la nourriture.

Un mois entier passa. L’autre âne eut pitié de lui. Il se faufila en pleine nuit et lui ouvrit la porte pour l’aider à s’enfuir.

Mais en arrivant près d’un lac il voulut se désaltérer. Là il remarqua les rayures qu’il avait sur le dos et il décida d’être sauvage.

Voici le dessin que j’avais préparé :

lettre "Z"

Je dois dire qu’il m’a bien plu celui-là et a fait le même effet aux petites fées.

lettre "Z"

lettre "Z"

Voici le pastel d’Enora que je trouve très doux, très mignon, comme souvent ses productions :

lettre "Z"

Et ceux de Gwendolyne, toujours plein de vie et qui pétillent, comme elle !

lettre "Z"

lettre "Z"

Et le miens :

lettre "Z"

Comme d’habitude, nous étions veillées, mine de rien !

lettre "Z"

Un peu de recul sur la leçon

Vous voyez donc que l’idée est de fournir aux enfants une image forte, ici le zèbre pour la lettre « Z », leur permettant d’intégrer l’apprentissage souhaité. Multiplier les activités autour de cette image forte nourri l’enfant, son imaginaire, et l’aide à construire son apprentissage.

C’est très riche, et il y a moyen d’apporter beaucoup de sens à l’enfant à qui les apprentissages sont présentés de cette manière.

De votre côté, j’espère que vos leçons se passent bien !

(Edit octobre 2019 : il y a plusieurs exemples de travail réalisés avec une classe 1 sur le blog Chant des Fées, comme celui-ci par exemple qui montre comment travailler une leçon à partir d’un conte].Enregistrer

Enregistrer

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (Infomaniak), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 620 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

La lettre \
3 Partages
Partagez
Enregistrer3
Tweetez
Partagez
Partagez