La lettre « Z »

par | Déc 14, 2010 | Classe 1, Pédagogie Waldorf-Steiner, Waldorf-Steiner | 9 commentaires

La lettre « Z »

Aujourd’hui, nous avons commencé la première partie de notre dernière leçon de lecture de la semaine sur la lettre « Z »  ; hé oui, les vacances approchent et cette fois-ci nous en avons bien besoin !

Pour conter cette lettre, j’ai utilisé le conte des origines relatant comment le zèbre a obtenu ses rayures :

Au vieux temps de nos ancêtres, deux ânes vivaient dans une grande ferme avec d’autres animaux domestiques.

L’un était docile mais l’autre était totalement le contraire. Il n’arrêtait pas de cogner le premier avec son dur sabot, de manger la paille de l’autre âne qui travaillait durement , de perturber le repos de tous les autres animaux de la ferme. Le pire de tout cela c’est qu’il créait des problèmes avec les fermiers voisins.

Un jour son maître en eut assez . Il décida de le punir.

Alors il construisit une cage en plein soleil d’août et y enferma le dissipé en lui interdisant et la visite et la nourriture.

Un mois entier passa. L’autre âne eut pitié de lui. Il se faufila en pleine nuit et lui ouvrit la porte pour l’aider à s’enfuir.

Mais en arrivant près d’un lac il voulut se désaltérer. Là il remarqua les rayures qu’il avait sur le dos et il décida d’être sauvage.

Voici le dessin que j’avais préparé :

lettre "Z"

Je dois dire qu’il m’a bien plu celui-là et a fait le même effet aux petites fées.

lettre "Z"

lettre "Z"

Voici le pastel d’Enora que je trouve très doux, très mignon, comme souvent ses productions :

lettre "Z"

Et ceux de Gwendolyne, toujours plein de vie et qui pétillent, comme elle !

lettre "Z"

lettre "Z"

Et le miens :

lettre "Z"

Comme d’habitude, nous étions veillées, mine de rien !

lettre "Z"

Enregistrer

Enregistrer

9 Commentaires

  1. Clotilde

    Bonsoir Monique,
    Je ne vois pas la réponse que tardivement, merci pour l’éclaircissement !
    J’attend l’article av impatience alors 😉 même si j’ai encore bien des choses a découvrir sur le blog en attendant 🙂

    Réponse
  2. Clotilde

    Bonjour,
    Je tombe décidément en fascination pour cette pédagogie à la lecture de votre livre, puis blog!

    Ma question est :
    Au titre, je me suis dis « introduction auditive de la lettre » puis le conte m’a étonné, il n’y a pas de son Z dedans, lol.
    J’en déduis, au vu des dessins, que cela a pour but essence d’aider à former la lettre ?

    Les Z me paraissent réellement bien tracer, de ce fait, quelle progression suivre ?
    J’adore cette idée, et j’aimerais le présenter à mon fils qui présente un intérêt pour l’écriture, néanmoins, son niveau en dessin/graphisme est loin de ce post, du coup j’ai quelques doutes

    Réponse
    • Monique

      Bonsoir Clotilde, c’est une bonne question!
      Alors, déjà, c’était ma première année avec la pédagogie Steiner et je ne sais pas si je garderai l’histoire en tant que telle si je recommençais une classe 1 ou alors en lui apportant des enrichissements avec si possible d’autres mots comprenant le « Z ». Entre ce que je comprends maintenant et ce que je comprenais à l’époque, il y a un gouffre.
      Quoi qu’il en soit, je pense que pour ce texte, j’avais mis au tableau le titre, ou au moins les mots « Le zèbre ».
      Par ailleurs, ayant rencontré la pédagogie Steiner « tardivement », mes enfants ayant déjà au moins 5 ans, j’avais auparavant suivi d’autres méthodes où l’on fait écrire les enfants, ce que j’ai regretté par la suite, mais, voilà, c’était notre cheminement. Tout ça pour dire que nos filles avaient déjà des rudiments. Si j’avais à refaire une classe 1 aujourd’hui, je n’introduirais en premier que les majuscules, les voyelles puis les consonnes (certains font l’inverse), et beaucoup de dessins de forme, beaucoup. J’ai fini de traduire un article gigantesque sur le développement neurologique et l’écriture/lecture, je vais le poster d’ici quelques jours. Je vous conseille de le lire.

      Réponse
  3. Sylvia

    Waw je n’avais pas pensé à la laque à cheveux, merci!!

    Alors je crois que l’on va à nouveau essayer nos pastels.

    Bises

    Réponse
    • Monique

      Tu me diras ce que tu en penses !
      Par contre, j’ai oublié de préciser qu’il faut le faire dans une pièce bien aérée parce que ça monte vite à la tête.
      Passe de bonnes fêtes, bises

      Réponse
  4. Sylvia

    Merci de ta réponse.
    Alors j’ai une autre question… vous faites comment pour garder les dessins car avec mes pastels secs on dirait qu’on a colorié aux craies et c’est vraiment tâchant… Du papier de soie entre les dessins?

    Bises

    Réponse
    • Monique

      Tu peux effectivement mettre un papier entre chaque dessin.
      Sinon tu utilises un fixatif : soit tu en achètes un spécial en magasin beaux-arts, mais ça n’est pas plus efficace – enfin je trouve – que de mettre dessus une bonne vieille laque à cheveux ! Ici, on utilise la laque à cheveux 🙂
      Je pense qu’on peut aussi vernir, mais c’est tout de même fastidieux de passer un coup de vernis après chaque pastel.

      Réponse
  5. Sylvia

    Coucou!!

    Je trouve toujours très jolis vos dessins aux pastels. Ce sont des pastels à l’huile ou bien secs?

    Damian a commencé a utiliser ceux à l’huile et il adore!!

    Bonnes fêtes!!

    Réponse
    • Monique

      Bonjour !
      Merci de ta visite et de ton commentaire 🙂
      Alors, concernant ta question, ceux-ci sont des pastels secs, enfin je dis généralement « doux », mais je suppose que ce sont les mêmes. Nos filles adorent dessiner avec. Nous avons aussi des gras ; elles les aime également (moi un peu moins, mais c’est tout personnel : j’aime l’aspect fondu du pastel doux).
      Je te/vous souhaite de bonnes fêtes également !
      Au plaisir de te lire

      Réponse

Causerie au coin des fees

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :