Triskel et hermine

Triskel et hermine nous ont occupé cette fois-ci. En effet, nous continuons notre dernière semaine de dessins de forme sur la Bretagne, magnifique région où nous vivons, agrémenté cette fois-ci d’un poème à apprendre et de quelques fables bretonnes à lire.

triskel et hermine

We continue our last week of  drawing orm on Britain, the beautiful region of France where we live, decorated this time with a  poem to learn and some Breton fables to read (please, note that i have any english translation of the poem and fables).

Un coucher de soleil, en Bretagne

Les ajoncs éclatants, parure du granit,

Dorent l’âpre sommet que le couchant allume.

Au loin, brillante encore par sa barre d’écume,

La mer sans fin, commence où la terre finit !

À mes pieds, c’est la nuit, le silence. Le nid

Se tait. L’homme est rentré sous le chaume qui fume ;

Seul l’Angélus du soir, ébranlé dans la brume,

À la vaste rumeur de l’Océan s’unit.

Alors, comme du fond d’un abîme, des traînes,

Des landes, des ravins, montent des voix lointaines

De pâtres attardés ramenant le bétail.

L’horizon tout entier s’enveloppe dans l’ombre,

Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,

Ferme les branches d’or de son rouge éventail.

José M. de Heredia

Quel magnifique poème qui décrit si bien notre « fin de la terre » !

What an amazing poem which describe so well our « end of the earth », as we leave in the Breton’s department name as « end of the earth » in Breton.

Fables bretonnes

Pourquoi la tourterelle ne sait pas faire son nid

La Pie avait eu l’obligeance de venir faire le nid de la Tourterelle. Pendant qu’elle travaillait, celle-ci ne cessait de dire : « C’est bien cela, c’est bien cela.

_ Malédiction, s’écria la Pie, si tu le sais mieux que moi, eh bien, fais-le ! »

Le cri de la Huppe

La Huppe et le Pivert étaient allés s’aiguiser le bec. Le Pivert se mit à tourner la meule. La Huppe s’approcha trop de la roue et s’attrapa le pied.

« Houp, houp, houp, s’écria-t-elle ! »

C’est pourquoi on l’a appelée Houperék (nom breton de la Huppe).

A bientôt ! Portez-vous bien !

Greetings !

Pour découvrir les fabliaux bretons tels que collectés par Paul Sébillot (image cliquable/lien affilié) :

triskel et hermine

Enregistrer

Enregistrer

Pour voir nos dessins de forme bretons :

Enregistrer

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 535 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

0 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :