Un Avent aux racines païennes ?

par | Déc 31, 2013 | Autres festivals, Avent, Célébrations, Hiver, Solstice d'hiver, Terre-Mère, Wotan (6 décembre) | 2 commentaires

Un Avent aux racines païennes ?

Un Avent païen est-il possible ?

Je voulais publier cet article bien avant, mais un problème technique sur le blog m’en a empêché. J’aurais pu aussi le conserver pour l’an prochain, mais, d’un autre côté, il parle en filigrane d’un thème qui m’est très cher : l’adaptation de la pédagogie Waldorf-Steiner à la vie de famille.

J’ai pensé aussi que cet article pourrait aider celles qui initient des changements, des rythmes, au sein de la famille en ce qu’il montre un peu la démarche qu’on peut adopter pour harmoniser cette pédagogie avec sa vie quotidienne (N.B: oui, c’est vrai, je m’adresse surtout aux femmes, car les mamans sont centrales dans une famille, et la plupart du temps, ce sont elles qui s’occupent activement de l’instruction des enfants).

Alors, cela m’a convaincu de le publier même si l’Avent est terminé depuis peu de temps.

***

Avent païen

Un Avent aux racines païennes

Durant l’Avent, un certain nombres de fêtes – déclinant souvent le thème de la victoire de la lumière sur l’obscurité – sont célébrées ; dans la mouvance Waldorf-Steiner, on retrouve les célébrations catholiques traditionnelles : St Nicolas, Ste Lucie, puis Noël bien sûr, avec les 12 nuits, menant jusqu’à l’Épiphanie, le 6 janvier, et son cortège de Rois mages.

Quand on pratique une religion de la terre et qu’on est attaché à la pédagogie Steiner,  cela peut être très troublant et susciter un questionnement profond ; parfois, il faudra des années de tâtonnement et de réflexion avant de trouver le bon positionnement pour soi-même et pour sa famille.

Outre-Atlantique, on dit souvent que « la pédagogie Steiner est trop païenne pour les chrétiens et trop chrétienne pour les païens », mettant ainsi en exergue le trouble que l’on peut parfois éprouver dans l’application de cette très belle pédagogie.

Certains vont résoudre très rapidement l’équation et célébrer toutes les fêtes, les païennes tout comme les chrétiennes, et mêmes des fêtes d’autres traditions encore, trouvant dans cette ouverture maximale un sens qui leur est propre, ce qui est tout à fait respectable. Ceux-là y gagneront à coup sûr en confort et de bien des manières.

C’est que l’inconfort le plus total guette celui et celle qui n’est pas en mesure de trouver un sens à la présentation consensuelle des célébrations habituelles de l’Avent dans le cercle Waldorf-Steiner franco-français. Cette difficulté à adhérer à un message convenu occasionnera tout à la fois gênes, silences, justifications, recherche de justifications, incompréhensions puis lâcher-prise, etc, etc… Remarquez que c’est plutôt riche 😉

Finalement, quel est le problème ? Si, comme beaucoup le pense, toutes les spiritualités se rejoignent au fond dans un courant commun, rien ne nous empêche de célébrer les fêtes de toutes les religions ; a fortiori, si toutes les spiritualités se rejoignent au fond dans un courant commun, rien ne nous interdit de ne célébrer que la tradition qui a véritablement du sens pour nous, intérieurement, mais aussi dans notre famille.

Avent païen

J’aime beaucoup regarder ce qui se passe chez nos amis anglophones, et notamment aux Etats-Unis. Si je ne voue pas un culte éperdu et intégral à ce peuple et à cette culture, leur liberté intérieure quant à la spiritualité et, plus particulièrement, quant au fait religieux me subjugue totalement. Vue d’ici, de mon petit bout de Bretagne, la vie au sein des communautés Waldorf, souvent formées autour d’une école et comprenant plusieurs familles qui instruisent leurs enfants, semblent capable d’englober bien des manières de pratiquer la pédagogie Steiner. Et, à vrai dire, c’est cela que je trouve fantastique, car créatif et tellement vivant. Certains piochent seulement quelques éléments dans la pédagogie Steiner qu’ils « mixent » avec d’autres pédagogies (Unschooling, Montessori et Reggio, la plupart du temps), d’autres n’appliquent qu’elle, mais quasi systématiquement toujours en l’adaptant à leur famille. Ce que je constate, c’est qu’ils n’ont pas du tout les mêmes scrupules que nous ; en d’autres termes, leur application de la pédagogie Steiner n’est pas rigide.

Et c’est là où je veux en venir ; la pédagogie Steiner n’est pas un dogme. Elle est magnifique, tellement magnifique qu’elle peut véritablement être pétrie dans le creuset de votre vie de famille. La seule chose qui empêche cette alchimie merveilleuse de prendre, c’est de ne pas oser se l’approprier dans son essence et de créer avec 🙂

Alors, j’en reviens à mon histoire de célébrations pendant l’Avent. Si votre coeur ne bât pas à l’unisson de St Nicolas ou de Noël, oui, vous pouvez quand même vivre un beau mois de décembre, profond, spirituel et d’inspiration Waldorf.

Fort heureusement, notre partie du continent était riche de bien des traditions avant que St Nicolas et le Père Fouettard fassent leur apparition.

L es Celtes, bien sûr, nous ont livré un héritage conséquent, mais aussi les Germains et nombre de nos traditions dites de Noël viennent en droite ligne de la culture du Nord de l’Europe. Il est étonnant d’ailleurs de constater encore à quel point ces origines sont souvent minorées, voire occultées. Tout comme pour les Celtes dont ils ne sont pas très éloignés (ce dont témoignent les fouilles archéologiques concernant certaines tribus), ce sont les recherches archéologiques des toutes dernières décennies qui redonnent à ces cultures une place trop  longtemps occultée. Il y a donc tout un fond commun à explorer, à redécouvrir et avec lequel s’enrichir : Wotan est à l’origine de St Nicolas, plusieurs racines païennes nourrissent le mythe de Ste Lucie (la Déesse dans son aspect lumineux notamment), les rois mages peuvent être facilement remplacés par la Befana qui se relie elle-même à la déesse germanique Berchta, et ainsi de suite.

Sans oublier également les significations à nos festivités qui nous viennent de la Rome antique et païenne, car la France a ceci de fantastique, c’est qu’elle a été nourrie par diverses sources qu’on peut très facilement retrouver en grattant un tout petit peu à la surface de son vernis.

Accomplir ce travail est passionnant, profond, totalement nourrissant et… vivant !

Liens intéressants à consulter pour démarrer un Avent païen :

Sur Wotan et St Nicolas

Lucie, avatar de la déesse lumière, partie 1

Lucie, avatar de la déesse lumière, partie 2

En anglais sur le Wikipédia

Sans oublier le fameux site Racines et Traditions qui est un des incontournables de la recherche en la matière. Plusieurs articles sont susceptibles de vous éclairer et de vous apporter des pistes ; consulter la table des matières du site.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

L'Avent sur Chant des Fées

Retrouver d'autres idées sur Chant des Fées pour un Avent magique, avec :

Des histoires de l'Avent :

Des poésies, versets et jeux de doigts :

Des activités manuelles :

Des événements collectifs à organiser :

Des chants :

Des articles de fond :

Un tout petit peu de cuisine :

Pour célébrer le solstice :

Retrouvez aussi tous mes contes de l'Avent et de nombreuses activités dans "Mon cahier d'activités Steiner - Hiver" paru en septembre 2019 aux éditions La Plage !

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (Infomaniak), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 570 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

Un Avent aux racines païennes ?

2 Commentaires

  1. Camille Serresc

    Je répond à cet article en plein mois d’août, mais tant pis :
    Ca me donne l’idée et l’envie de célébrer l’avent selon une tradition différente chaque année 😀 (soit jusqu’à trouver notre positionnement de famille, soit parce que c’est un exercice intéressant pour rencontrer de nouvelles cultures et donc le garder 😉 )

    Note pour contextualiser : je suis moi-même païenne ecclectique (étiquette la plus commode trouvée à ce jour) et mon mari… et bien voit le monde en symboles et en mystères, mais sans y attacher de terme ni de croyance. Quant à notre fils, il porte le nom d’un roi mage, mais ce n’est pas fait exprès ! Il devra tracer sa voie 😉

    Réponse
    • Monique

      Ça peut être une idée très chouette !

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Conte Inuit pour le solstice d'hiver - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  2. Jour 9 : Décoration à suspendre, en papier et découpage - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  3. Jour 7 : Créer un coeur tressé sur papier peint à l'aquarelle - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  4. Jour 6 : Réaliser une botte de l'Avent en feutrine rebrodée - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  5. Jour 5 : Comment feutrer un âne à l'aiguille ? - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  6. Jour 4 : Comment créer un ornement en papier plié ? - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  7. Jour 1 : Réaliser l'étoile qui vous guidera durant l'Avent - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  8. Bientôt un calendrier de l'Avent sur Chant des Fées ! - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  9. Ancien chant de Noël - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  10. Est-ce que l'éducation Waldorf est chrétienne ? - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  11. Histoire Le petit prince Pain d'épices - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  12. Le solstice d'hiver et Sunna la déesse du soleil - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  13. Les fées de Yule - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  14. Histoire de l'arbre qui rêvait d'une fleur - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  15. Tutoriel : réaliser en famille un sapin de Noël décoré, en feutrine ! - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  16. Les moissons du roi Hiver - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  17. Lucia, la porteuse de lumière de l'hiver - […] On continue la réflexion avec Un avent aux racines païennes ? […]
  18. La pédagogie Steiner : état des lieux, fondements et perspectives - […] Un Avent aux racines païennes ? […]
  19. Quel choix du matériel narratif (les histoires) selon le contexte culturel ? - […] Un Avent aux racines païennes ? […]
  20. Père Noël es-tu là ? | biboulov - […] de la chrétienneté qui nous conduit à fêter Noël aujourd’hui, je me renseigne sur les racines païennes de l’Avent,…
  21. Un Sleipnir au tricot - […] Je vous renvoie à l’article « Un avent aux racines païennes ?«  […]

Causerie au coin des fees

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Partages
Partagez3
Enregistrer5
Tweetez
Partagez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :