« Les enfants ont besoin d’art et d’histoires et de poèmes et de musique autant qu’ils ont besoin d’amour et de nourriture ainsi que d’air frais et de jeu« . Ce n’est pas moi qui le dit, mais Philip Pullman, le grand écrivant anglais, et je ne peux qu’être d’accord avec ces sages mots.

Philip Pullman est peut-être moins connu que sa célèbre compatriote J.K. Rowling, mais nous sommes néanmoins très nombreux à avoir grandement apprécié sa trilogie A la croisée des mondes : I/ Les royaumes du Nord, II/ La tour des anges, III/ Le miroir d’ambre.

 Trilogie qui a reçu une suite avec Lyra et les oiseaux et Il était une fois dans le Nord.

Philip Pullman a reçu le prix Astrid Lindgren en 2005 et à cette occasion, il a plaidé en faveur des enfants ; quelques mots que nous trouvons en anglais ICI. Je vous laisse découvrir ses paroles, ou plutôt ses mots, que je vous ait traduits afin de pouvoir les partager avec vous :

« Les enfants ont besoin d’art et d’histoires, de poèmes et de musique autant qu’ils ont besoin d’amour et de nourriture, d’air frais et de jeux. Si vous ne donnez pas de nourriture à un enfant, le dommage devient rapidement visible. Si vous ne laissez pas un enfant prendre l’air frais et jouer, les dégâts sont également visibles, mais pas si rapidement. Si vous ne donnez pas d’amour à un enfant, le dommage pourrait ne pas être vu pendant quelques années, mais il est permanent.

Mais si vous ne donnez pas d’art à un enfant, des histoires et des poèmes, ainsi que de la musique, les dégâts ne sont pas si faciles à voir. Cependant, ils sont là. Leurs corps sont assez sains; Ils peuvent courir et sauter et nager et manger avidement et faire beaucoup de bruit, comme les enfants ont toujours fait, mais quelque chose manque.

Il est vrai que certaines personnes grandissent sans rencontrer d’art d’aucune sorte et sont parfaitement heureuses, vivant une vie bonne et précieuse, et dans ces foyers il n’y a pas de livres, et ils ne se soucient guère des images, et encore moins de musique. Eh bien, c’est bien. Je connais des gens comme ça. Ce sont de bons voisins et des citoyens utiles.

Mais d’autres personnes, à un certain moment dans leur enfance ou leur jeunesse, ou peut-être même leur vieillesse, rencontrent une chose d’une sorte qu’ils n’ont jamais rêvé auparavant. Elle leur est aussi étrangère que le côté obscur de la lune. Mais un jour ils entendent une voix à la radio lisant un poème, ou ils passent devant une maison avec une fenêtre ouverte où quelqu’un joue du piano, ou ils voient l’affiche d’un tableau particulier sur le mur de quelqu’un, et cela les frappe un coup à la fois si dur et si doux qu’ils se sentent étourdis. Rien ne les préparait à cela. Ils se rendent soudain compte qu’ils sont remplis d’une faim, bien qu’ils n’aient eu aucune idée de cela il y a un instant ; une faim pour quelque chose de si doux et de si délicieux que cela leur brise presque leur cœur. Ils pleurent presque, ils se sentent tristes, heureux et seuls, et accueillis par cette expérience tout à fait nouvelle et étrange, et ils se désespèrent de ne pas pouvoir écouter de plus près la radio, ils s’attardent à l’extérieur de la fenêtre, ils ne peuvent pas détourner leurs yeux de l’affiche. Ils voulaient cela, ils avaient besoin de cela comme une personne affamée a besoin de nourriture, et ils ne l’avaient jamais su. Ils n’en avaient aucune idée.

Voilà ce que c’est pour un enfant qui a besoin de musique ou d’images ou de poésie de rencontrer cela par chance. Sans cette chance, ils ne les auraient peut-être jamais rencontré et auraient pu passer toute leur vie dans un état de famine culturelle sans le savoir.

Les effets de la famine culturelle ne sont pas dramatiques et rapides. Ils ne sont pas si facilement visibles.

Et, comme je l’ai dit, certaines personnes, de bonnes personnes, de bons amis et des citoyens utiles, ne l’expérimentent jamais. Ils sont parfaitement remplis sans elle. Si tous les livres et toute la musique et toutes les peintures du monde disparaissaient du jour au lendemain, ils ne se sentiraient pas pires. Ils n’auraient même pas remarqué.

Mais cette faim existe chez beaucoup d’enfants, et souvent elle n’est jamais satisfaite parce qu’elle n’a jamais été réveillée. Beaucoup d’enfants dans toutes les parties du monde sont privés de nourriture pour quelque chose qui nourrit et nourrit leur âme d’une manière que rien d’autre ne pourrait jamais ou jamais.

Nous disons, à juste titre, que tout enfant a droit à la nourriture et à un abri, à l’éducation, aux soins médicaux, etc. Nous devons comprendre que chaque enfant a droit à l’expérience de la culture. Nous devons comprendre que sans histoires, sans poèmes, sans images et sans musique, les enfants mourront de faim ».

 Pour télécharger cette traduction au format pdf, cliquez ci-dessous :

arts et adolescent

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Produits disponibles sur Amazon.fr

Produits disponibles sur Amazon.fr

Produits disponibles sur Amazon.fr

Produits disponibles sur Amazon.fr

Produits disponibles sur Amazon.fr

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

 

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur du site (Infomaniak), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 500 articles entièrement gratuits, un nombre en évolution constante. Cela représente un temps de recherches, de réflexions, d'expérimentations, de rédaction et donc de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne "rémunère" pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.

Vous pouvez aussi faire un don, à votre convenance, pour soutenir l'action pédagogiques des fées. (Bouton ci dessous, paiement par Paypal ou carte bancaire).

- Monique

217 Partages
Partagez207
Enregistrer8
Tweetez
Partagez2
%d blogueurs aiment cette page :