Voici un joli conte sur table à faire pour accompagner une marche aux lanternes. Il est prévu pour un groupe d’enfants, mais je le trouve tout à fait adaptable à une fratrie ou même à un seul enfant, si jamais vous ne pouvez le faire qu’en famille. Il suffit à ce moment-là que l’adulte intervienne davantage dans le placement des personnages.

On le trouve originellement en anglais, en téléchargement libre, sur le site Waldorf Online Library. Il a été publié dans le journal Gateways, numéro 65, automne 2013.

Pour jouer ce conte, il vous faut :

  • Le personnage de Mère Terre
  • Un vieux gnome
  • Un jeune lutin
  • Des souris
  • Des lapins
  • D’autres gnomes
  • Des écureuils
  • Des chouettes
  • Et autant de créatures des bois que d’enfants.

Je vous rappelle que sur le site, vous pouvez trouver d’autres matériaux pour célébrer ce temps fort de la saison sombre :

Bonne marche aux lanternes à toutes et tous !

lanternes

Mère Terre, Un conte sur table pour une marche aux lanternes

Par Andree Ward

Les personnages de Mère Terre, Pippin, le vieux gnome, les souris, les lapins, deux autres gnomes, l’écureuil, les chouettes, hiboux ou assez de créatures des bois pour tous les enfants de votre groupe, peuvent être remis au tout début.

Il était une fois un charmant jardin où les fleurs s’épanouissaient et les arbres étaient grands, où les abeilles et les papillons volaient de fleur en fleur, où les petits animaux sur la terre et les oiseaux dans le ciel vivaient sous le chaud soleil.lanternes

Mais les jours s’étaient refroidis et les fleurs et les animaux écoutaient le chant des vents. Avec un Hey et un Hou, les vents d’automne soufflaient dans le jardin et appelaient : « Levez-vous ! Levez-vous, enfants de Mère Terre ! Levez-vous et dansez ! »

Chanter tandis que les feuilles, les papillons et les oiseaux volent autour. (chanson suggérée : « Come little leaves », Wynstones automne, p. 41)1

Quel chant et quelle danse, quel jeu et quelle poursuite ! Vents et feuilles, abeilles et graines, volent un à un. Les enfants de la Mère Terre pouvaient l’entendre appeler : « Venez mes enfants, venez chez moi. »

lanternes

Maintenant, toutes les petites feuilles et graines fatiguées, les abeilles et les animaux, suivent l’appel et descendent sous la terre. « Venez, mes enfants, rentrons à la maison. »

Toutes les créatures partent, et même la soie verte sur les « arbres » est supprimée, les laissant à nu.

Mais quelqu’un est laissé derrière ! C’est Pippin. « Où est tout le monde ? » se lamente-t-il. Juste à ce moment, un vieux gnome s’en vient. Il porte une lanterne. Pippin lui demande : « Où sont tous mes camarades de jeu, les feuilles et les fleurs, les abeilles et les créatures du jardin ? »

lanternes

Le vieux gnome répondit : « Ils sont descendus pour rester avec leur mère, au plus profond de la terre. Bientôt le Vent du Nord apportera la glace et la neige, mais Mère Terre nous gardera au chaud et bien douillettement en bas.

Le gnome commence à s’en aller

Pippin s’écrie : « Puis-je venir aussi. »

« Bien sûr. Il y a toujours de la place pour tous les enfants de Mère Terre ».

« Mais comment vais-je trouver le chemin ? »

« Suis la lumière de la lanterne. »

Pippin suit le gnome sur la scène. Alors qu’ils sont placés dans la scène souterraine, tous chante. (suggestion : « Glimmer, lantern, glimmer », vers deux seulement, de Autumn, p. 27)2

lanternes

Le rideau inférieur est ouvert. Mère Terre attend avec les feuilles et les graines, les abeilles, Pippin et le vieux gnome niché autour d’elle dans sa la grotte. Mère Terre parle :

Venez, mes enfants, venez à moi.

Vous apportez les fruits du soleil d’été.

Ils portent un peu de lumière,

Un peu de lumière qui brille à l’intérieur

Et réchauffe la nuit d’hiver.

Venez, mes lapins, venez à la maison.

Les enfants placent soigneusement les animaux dans la scène

Venez, mes petites souris, venez à la maison.

Venez, sages chouettes, rentrez chez vous.

Venez, Whisky Frisky et Squirrel Nutkin3.

Merci, cher gnome, d’avoir éclairé le chemin.

Maintenant, petit Pippin, tu resteras ici.

Tous les enfants de Mère Terre se sont blottis autour de ses grands genoux chauds et elles les enveloppe dans sa robe confortable.

lanternes

La soie brune entoure tous les animaux blottis.

Ici, mes enfants,

Trouvez la chaleur et dormez.

Au-dessus souffle la glace et la neige.

Un drap blanc souffle sur le paysage supérieur.

Je vais rester éveillée pour veiller sur vous ;

Laissez les vents d’hiver gémir et souffler !

Mais quand le soleil printanier appellera,

Nous nous réveillerons à nouveau et nous lèverons.

À la lueur de la nouvelle lumière nous irons

Pour saluer le nouveau matin et les ciels bleus.4

– De Tell me a Story (WECAN, 2013)

lanternes

1Je vous recommande des chansons d’automnes en français, comme celles-ci par exemple : https://www.chantdesfees.fr/2014/10/14/chansons-dautomne-suite/

2En fin de cet article, vous trouverez la chanson traditionnelle pour la marche aux lanternes, en plusieurs langues : https://www.chantdesfees.fr/2016/11/08/petite-elfe-rencontre-le-roi-houx/

3Bien sûr, il serait préférable de remplacer ces prénoms d’écureuil par des noms dans une langue faisant sens pour les enfants.

4Vous pouvez terminez le conte avec un chant d’hiver, voir ici : https://www.chantdesfees.fr/2014/11/24/chansons-dhiver/

Licence Creative Commons
Mère Terre, un conte sur table pour une marche aux lanternes, traduction de Monique Tedeschi est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.
Fondé(e) sur une œuvre à https://www.waldorflibrary.org/images/stories/Journal_Articles/gw65_ward.pdf.
Les autorisations au-delà du champ de cette licence peuvent être obtenues à http://www.chantdesfees.fr.

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l’hébergeur du site (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j’ai choisis avec soin, parce qu’ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 450 articles entièrement gratuits, un chiffre en évolution constante. Cela représente un temps de recherches, de réflexions, d’expérimentations, de rédaction et donc de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne « rémunère » pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l’auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.

Vous pouvez aussi faire un don, à votre convenance, pour soutenir l’action pédagogiques des fées. (Bouton ci dessous, paiement par Paypal ou carte bancaire).

Monique

39 Partages
Partagez29
Enregistrer8
Tweetez2
Partagez