L’hiver est la saison rêver pour nourrir et observer les oiseaux. D’abord parce qu’ils ont besoin de cet apport alimentaire que nous leur offrons, mais aussi parce qu’avec les arbres dénudés et les aires de nourrissage appropriées que nous installons, nous avons le loisir de les regarder et de voir des espèces qui se laissent peu découvrir autrement, à la belle saison.

C’est un plaisir incessant que de nourrir les oiseaux et les observer ; un plaisir qu’il est important de partager et de transmettre à nos enfants. Chacun de nous renforce ainsi son lien avec la nature, son amour pour la vie sous toutes ses formes, le miracle de celle-ci et sa beauté, que l’on se doit plus que jamais de protéger. On n’oubliera pas non plus que forger sa culture et aider nos enfants à cultiver la leur est un plaisir et une nécessité pour leur développement personnel.

Je vous propose ici trois livres dévorés ces temps derniers qui vous permettront d’en apprendre beaucoup sur nos petits amis ailés, de vivre mieux en harmonie avec eux, et aussi d’en rire !

Je nourris les oiseaux en hiver

 

nourrir les oiseaux en hiver

« Je nourris les oiseaux en hiver – Faciliter leur survie dans mon jardin », de Gilles Leblais, Terre Vivante, octobre 2018, 130 pages.

Première impression jamais départie : Quel beau livre !

Le format, presque carré, de la collection est hyper maniable, le visuel de la couverture est très direct ; les photos sont superbes : on plonge d’emblée dans l’esthétisme du onde des oiseaux, jusqu’au dos rouge groseille du livre qui s’harmonise superbement avec les photos. Voilà, déjà, on est en présence d’un bel objet !

Le livre est abondamment illustré des magnifiques photos de l’auteur.

nourrir les oiseaux en hiver

Les photos témoignent de l’amour de Gilles Leblais pour nos amis à plumes, sans aucune équivoque.

Après un sommaire alléchant, un court avant-propos me séduit complètement par sa profondeur et sa poésie : « 

« Les oiseaux ont été pour moi une révélation et, à l’évidence, la clé du ciel, une communion profonde à mon appartenance au tout (…)

Les contempler, c’est s’imprégner au plus profond de soi de l’esprit de la nature. Ils sont des messagers et nous montrent le chemin pour les aimer et mieux les protéger. Ainsi, le futur sera doux et paisible telle la rosée d’un matin d’hiver accompagné de la brume de l’ombre qui se dissout dans l’amour fraternel pour soutenir le miracle de la vie » (page 7)

Le livre se divise en quatre grandes parties :

  1. Attirer les oiseaux
  2. Nourrir les oiseaux
  3. Mangeoires sur mesure
  4. Les oiseaux fréquentant les mangeoires

1/ Attirer les oiseaux

nourrir les oiseaux en hiver

Cette partie contient les informations indispensables pour bien comprendre et respecter le monde des oiseaux ; cela pourrait se résumer à quand et avec quoi les nourrir ?

Elle regorge d’une foule de détails passionnants et instructifs pour attirer et bichonner les oiseaux des jardins :

  • Quand installer une aire de nourrissage ?
  • Où les placer ?
  • Comment les entretenir et le nettoyer pour la santé des oiseaux ?
  • Qui sont les « chapardeurs et grignoteurs à poils » (page 22) auxquels ont doit s’attendre et que peut-on faire dans le respect de tous ?
  • Qui sont les prédateurs que l’on va probablement croiser et quelle attitude adopter ?

Pourquoi toutes ces questions sont-elles importantes ? Parce que parmi les oiseaux, on trouve les granivores, les insectivores et les frugivores. Qui plus est, certains mangent en hauteur, d’autres à terre.

Si l’on veut faire de son jardin un refuge pour oiseaux et pouvoir les observer, il faut prendre en compte tous ces paramètres, et ce, jusqu’aux éventuels prédateurs (épervier, buse, chats….) et chapardeurs (mulots, écureuil…).

Cette partie m’a appris un grand nombre de choses et, notamment, que les oiseaux, en hiver, ont besoin de continuer de se baigner !

2/ Nourrir les oiseaux

nourrir les oiseaux en hiver

Dans cette partie aussi, j’ai appris quantité d’informations intéressantes. Comme on la vu, chaque oiseau a son régime alimentaire et dispose de « techniques » pour se procurer sa nourriture ; il faut donc les connaître pour installer des aires de nourrissages adéquates.

Si comme nous vous êtes une famille à petits revenus qui doit rationaliser ses dépenses de manière stricte, vous trouverez aussi votre bonheur :

  • Pour les granivores, sachez que le tournesol, selon l’auteur « reste un mets de choix pour une grande majorité des oiseaux susceptibles de venir visiter les mangeoires et, s’il ne faut choisir qu’une graine, c’est elle [qu’il] choisit en priorité…  » (page 36).
  • Accompagner le tout de fins graviers ou de sable fin pour aider les oiseaux à les concasser.
  • Ne jeter plus au compost une partie de vos fruits gâtés ; posés à même le sol, ils ravireront merles et grives. Les colliers d’arachides, faciles à fabriquer pour unc oût minime, seront aussi très appréciés.
  • Quelques hôtels à insectes nourriront les insectivores.

On y apprend de surcroît quels types d’arbustes et d’arbres à baies peuvent être plantés au jardin pour servir de précieux garde-manger, tels que le viorne obier (Viburnus Opulus).

Quelques fruits gâtés mis à disposition sur un plateau mangeoire, quelques fruits secs genre raisin de Corinthe, 1/2 pomme fichée sur une branchette, quelques châtaignes bouillies émiettées ou incorporées aux boules de graisse dont l’auteur fournit la recette, constituent des mets de choix.

Pour ceux qui vivent à la campagne, comme c’est notre cas, l’auteur prévoit beaucoup d’informations sur ce que l’on peut aménager, glaner et cultiver afin d’attirer et de nourrir les oiseaux : tas de feuilles où les insectivores viendront picorer, graines de plantain ou d’ortie, châtons de bouleau, nèfles…

Au potager, laisser des plantes montées en graines en place pour nourrir quelques oiseaux gourmands…

3/ Mangeoires sur mesure

nourrir les oiseaux en hiver

Quel bois et quels revêtements pour construire vos propres mangeoires en quelques heures ?

Penser les postes d’alimentation, c’est exercer « un certain contrôle sur les oiseaux » (page 63) qui les visiteront.

Certaines ont vraiment un coût minime, comme la simple bûche de bois évidée qui recevra graines, boules de graisse et demi pommes…

L’auteur présente plusieurs tutoriels pour réaliser ses aires de nourrissage grâce à sa fine observation des oiseaux, notamment :

  • la mangeoire spéciale acrobate,
  • la bûche nourricière

4/ Les oiseaux fréquentant les mangeoires

nourrir les oiseaux en hiver

Ce chapitre est constitué de fiches très bien faites sur environ 35 oiseaux. Elles sont élaborées grâce à la longue observation de l’auteur et nous permettent de mieux connaître nos amis ailés, et donc de mieux les prendre en compte. En outre, elles sont magnifiquement illustrées par les photographies de l’auteur dont les clichés sont très artistiques.

On y découvre les oiseaux qu’on est le plus susceptibles d’observer dans nos jardins. Certains nous sont très connus, d’autres beaucoup moins.

A chaque fiche, un encart « A la mangeoire », nous renseigne sur les aires de nourrissage préférées de l’oiseau en question et les aliments que l’on peut y déposer.

nourrir les oiseaux en hiver

Le livre s’achève avec un Index, une petite bibliographie qui donne vraiment envie de lire les autres livres de Gilles Leblais, enfin quelques bonnes adresses ponctuent le tout.

Cela fait des années que j’observe les oiseaux à un niveau totalement amateur et même de manière assez désinvolte. Chez mes parents, la mangeoire hivernale installée sur la terrasse m’a fait faire mes premiers pas. C’est tout naturellement que j’ai eu envie qu’on en installe une dans notre jardin afin que nos filles puissent profiter de la magie des ballets aériens des oiseaux.

Avec ce livre que je trouve, encore une fois, très beau, très simple et accessible, tout en permettant d’approfondir sur un temps assez long (ça j’adore !), ça me donne envie d’installer plusieurs autres aires de nourrissage sur notre terrain. En plus, j’aime beaucoup l’état d’esprit de l’auteur qui conçoit ses aires comme devant s’intégrer naturellement dans votre environnement.

Retrouvez toutes mes chroniques sur des livres des éditions Terre-Vivante :

Quelques information supplémentaires :

Chaque année, la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) organise un comptage sur les oiseaux des jardins. C’est une activité vraiment plaisante à faire en famille ; elle nous incite à mieux connaître notre environnement et elle est utile à cette grande organisation qu’est la LPO.  Le prochain comptage aura lieu les 26 et 27 janvier. Pour plus d’informations, consulter ce lien.

Si les oiseaux vous passionnent, écouter ce podcast assez récent de France Culture qui vous plongera dans la magie du monde des oiseaux : Philippe Dubois et Elise Rousseau, « Les oiseaux sont des petits maîtres de sagesse ».

nourrir les oiseaux en hiver

Pour finir, deux livres en enrichissements :

« Incroyables nids », de Gaëlle Lasne, aux éditions Amaterra.

C’est un livre récent, 2017.

Entre nous, je ne suis pas fan des illustrations numériques que je trouve trop plates et manquant de vie ; mais il n’y a pas beaucoup de livres présentant (une partie de) l’immense variété des nids d’oieaux, leur beauté, leur ingéniosité… Alors, de fait, il constitue une ressource intéressante à présenter à nos enfants. Il est accessible dès le plus jeune âge.

On regrettera juste qu’il ne contienne pas plus de nids de nos oiseaux des jardins européens.

nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver

Pour les plus grands, je vous présente un album très original : « Ici reposent tous les oiseaux », d’Étienne Friess, avec la collaboration d’Anne-Fleur Drillon, aux éditions Margot, octobre 2018.

C’est une curiosité, plus pour l’amusement que pour la véracité scientifique ! Il plaira aux adolescents par son humour, tant dans le dessin que dans le texte.

nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver

C’est un album grand format, avec de belles planches. Le ton est celui du scientifique un peu fou, tout à la fois ingénieur et génie

nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver

Pour les adolescents confrontés à la technologie, l’album allie celle-ci à l’art, la créativité, l’imagination : un régal !

nourrir les oiseaux en hiver
nourrir les oiseaux en hiver

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 530 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

111 Partages
Partagez109
Enregistrer1
Tweetez
Partagez1
%d blogueurs aiment cette page :