Voici deux poèmes de printemps pour agrémenter vos journées d’instruction en famille. Il est extrêmement utile d’intégrer la poésie dans l’instruction des enfants (je ne pense pas étonner grand monde en disant cela !)

La poésie connecte l’enfant à la rythmique de la langue, lui faisant découvrir sa beauté et sa richesse, et favorise sa mémoire. Bien au-delà, apprendre de la poésie vous permet d’entrer en contact avec le monde intérieur, par le biais des émotions, favorisant ainsi la sensibilité et l’art.

Elle ouvre le coeur des êtres à la beauté et au respect de la Nature.

Cette interaction est éminemment précieuse dans les deux sens ; comme le rappelait cette citation de Dumas postée récemment sur un réseau social par une enseignante :

« Les enfants devraient vivre au grand air, face à face avec la nature qui fortifie le corps, qui poétise l’âme et éveille en elle une curiosité plus précieuse pour l’ éducation que toutes les grammaires du monde « 
Alexandre Dumas

Je vous invite à relire cet article, une traduction d’une interview du grand auteur anglais Philip Pullman : Les enfants ont besoin d’art, d’histoires et de poèmes.

Dans les bois

Au printemps, l’Oiseau naît et chante :
N’avez-vous pas entendu sa voix ?…
Elle est pure, simple et touchante
La voix de l’Oiseau dans les bois !

L’été, l’Oiseau cherche l’Oiselle ;
Il aime  – et n’aime qu’une fois !
Qu’il est doux, paisible et fidèle,
Le nid de l’oiseau – dans les bois !

Gérard de Nerval

Au printemps

Regardez les branches
Comme elles sont blanches !
il neige des fleurs.
Riant dans la pluie,
Le soleil essuie
Les saules en pleurs
Et le ciel reflète,
Dans la violette
Ses pures couleurs…
La mouche ouvre l’aile
Et la demoiselle
Aux prunelles d’or,
Au corset de guêpe
Dépliant son crêpe,
A repris l’essor.
L’eau gaîment babille,
Le goujon frétille
Un printemps encore !

Théophile Gautier

Comment faire apprendre une poésie aux enfants ?

Il y a sans doute plusieurs techniques, mais voilà comment je faisais avec mes filles :

Je programmais une poésie pour plusieurs semaines. Je leur lisais déjà une première fois, en entier, en y mettant le ton ; ensuite, nous passions au travail de son apprentissage. Selon la longueur de la poésie, je la découpais en plusieurs parties.

Par exemple, pour la première poésie ci-dessus, je leur aurais fait apprendre en deux temps : d’abord, les quatre premiers vers, ensemble, durant plusieurs jours. Nous les aurions récités durant le cercle du matin, une bonne semaine. Mais suivant si c’était aisé ou pas pour elles de mémoriser, j’aurais peut-être allongé la durée (pas raccourcie toutefois : en effet; on prends son temps, on respire, on s’installe dans un texte afin que l’enfant l’exploite avec tous ses sens, car rien ne presse). On essaie d’y mettre le ton une fois que les mots viennent facilement.

Une fois ces vers bien sus, nous serions passées aux quatre suivants. Pendant plusieurs jours, nous les aurions répétés à la suite des quatre premiers durant le cercle. Et nous aurions récité ce poème environ un mois, en cherchant quel ton lui donner, en le déclamant aussi, car il est important également de s’amuser !

Pour compléter votre cercle :

Les fées vous souhaitent un très beau printemps en famille en compagnie des fleurs et des animaux !

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

 

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l’hébergeur du site (Infomaniak), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j’ai choisis avec soin, parce qu’ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 470 articles entièrement gratuits, un nombre en évolution constante. Cela représente un temps de recherches, de réflexions, d’expérimentations, de rédaction et donc de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne « rémunère » pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l’auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.

Vous pouvez aussi faire un don, à votre convenance, pour soutenir l’action pédagogiques des fées. (Bouton ci dessous, paiement par Paypal ou carte bancaire).

Monique

171 Partages
Partagez166
Enregistrer4
Tweetez
Partagez1