Et si tu étais une abeille ? est un de mes derniers coups de coeur. Comme vous le savez, les fées et les abeilles ont un grand lien, ce qui explique que, sur Chant des Fées, vous trouverez plusieurs articles sur les abeilles :

Alors quoi de plus normal que d’être attirée comme une abeille par de la bourrache lorsque j’ai vu Et si tu étais une abeille ? sur une étagère de ma médiathèque adorée ? Qui plus est, un livre écrit sur les abeilles par un de nos grands auteurs francophones : Didier van Cauwelaert !

Et si tu étais une abeille ?

Le livre se présente comme un documentaire, illustré en majeure partie par des photos, la plupart étant des photos macro sublimes sur nos amies les abeilles.

L’originalité de Et si tu étais une abeille ? est de placer le lecteur dans la situation de l’abeille, ce qui crée une proximité fabuleuse avec celle-ci. Alors que la vie des abeilles n’a jamais été autant menacée, le procédé utilisé provoque un maximum d’empathie pour nos butineuses précieuses.

Le livre fait la part belle à toutes les études scientifiques, anciennes comme récentes, et surtout, il est résolument engagé dans une démarche écologique et protectrice de la biodiversité, ce pour quoi nous éprouvons – chez les fées – une gratitude infinie !

Vous pouvez constater que tout le champs de connaissances que l’on a sur les abeilles est couvert :

Imagine (que tu es une abeille)

Le livre est structuré sur l’idée que l’abeille a plusieurs vies en une, au fur et à mesure de ses phases de développement.

  • Depuis quand les abeilles existent-elles ? Elles sont incroyablement anciennes ! 140 millions d’années !
  • Rencontre avec les premiers êtres humains, car les peuplades préhistoriques récoltaient déjà leur miel.

Nettoyeuse

La première vie d’une abeille, après sa naissance, es de contribuer au nettoyage de la ruche qui est d’une propreté irréprochable !

Par la même occasion, on fera connaissance avec deux ennemis des abeilles :

  • le pou varroa
  • et les pesticides…

Et si tu étais une abeille ?

Nourrice

… ou la deuxième vie d’une abeille.  Comme les nourrices ont le droit de sortir de la ruche, on en profite pour découvrir :

  • leur intelligence logique
  • comment est récolté le pollen ?
  • et qu’est-ce que la pollinisation ?

Constructrice et déchargeuse

est la troisième vie de l’abeille. C’est à ce stade qu’on apprendra comment se fabrique le miel et les différents types de ruche.

Gardienne

Ou comment les abeilles se protègent (ou pas) de ses prédateurs :

  • Elle reconnaît ses ennemis à l’odeur
  • Un de ses pires ennemis est l’indicator, un oiseau qui vit en Afrique et en Asie du sud-est.

Ventileuse

car la ruche doit toujours rester à 35° C pour que les oeufs puissent éclore.

  • Cela nous permettra de parler des mauvais apiculteurs.

Et si tu étais une abeille ?

Butineuse, exploratrice et danseuse

quand l’abeille atteint son vingtième jour ; elle parcourra en moyenne 800 km.

  • Comment les abeilles dansent-elles ?
  • Les fleurs parlent-elles aux abeilles ?
  • Merci les abeilles ! Parce qu’exprimer sa gratitude, comme l’a fait l’ONU en 2010, est indispensable… mais pas assez.

La vie d’une reine

Maintenant, on explore cette vie singulière et l’on digressera vers la question des abeilles et du WIFI.

Et le mâle dans tout ça ?

  • Où l’on apprend que la vie de faux bourdon n’est vraiment pas enviable…
  • Gare au frelon asiatique !
  • Mais, heureusement, on a découvert une plante qui adore les manger.

Et si tu étais une abeille ?

Et les abeilles solitaires ?

Eh oui ! Car toutes les abeilles n’habitent pas dans une ruche.

  • On en profitera pour se poser la question de savoir si les abeilles savent compter ?
  • On y verra aussi comment les abeilles du Japon cuisent les frelons asiatiques, un comportement que l’on aimerait inculquer aux abeilles d’ici grâce à l’importation de reines japonaises.

L’abeille-robot

Le chapitre nous rend compte d’une expérience intéressante de communication avec les abeilles grâce à une abeille-robot.

Dans le même chapitre, on en apprendra plus sur :

  • Les trafiquants d’abeille ; en fait, sur le déplacement des abeilles en Californie, dans le Dakota, dans le Maine, par milliards, pour polliniser les amandiers, les pommiers et les myrtilles.
  • Les OGM empoisonnent la nature, c’est dénoncé clairement (je vous l’avait dit que ce livre était bien !).
  • Et l’on se posera la délicate question de la savoir si les abeilles devinent l’avenir suite à la célèbre expérience de James Gould.

Et si tu étais une abeille ?

La disparition des abeilles

Cette question terrible doit malheureusement être abordée dans cet avant-dernier chapitre.

  • Les perturbations que l’on a causées aux abeilles ont mené à la question intéressante de l’existence d’une horloge intérieure chez l’abeille.
  • Le chapitre ne peut se clore sans l’évocation de la célèbre phrase d’Einstein : « Le jour où l’abeille disparaîtra, l’homme n’aura plus que 4 années à vivre ». L’appartenance de cette phrase aux citations d’Einstein n’est pas ici remise en question, bien au contraire.

Un peu d’espoir

C’est ainsi que s’intitule ce dernier chapitre, une intention que j’apprécie beaucoup pour ma part, avec la présentation de toutes les initiatives urbaines existantes en matière d’apiculture, car, et, c’est un peu un comble mais pas moins vrai, l’abeille risque moins désormais en ville qu’à la campagne.

  • Le chapitre se penche aussi sur le venin qui soigne.
  • Il se termine en se demandant si l’abeille sait lire.

Voilà le tour de ces 126 pages hyper intéressantes de ce livre écrit simplement, mais avec élégance, que je vous recommande chaudement.

NB: les photos ne proviennent pas des magnifiques clichés du livre, mais d’une banque d’images libres de droit. Photographier les photos du livre ne permettait pas un beau rendu…

Produits disponibles sur Amazon.fr

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

 

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l’hébergeur du site (Infomaniak), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j’ai choisis avec soin, parce qu’ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 470 articles entièrement gratuits, un nombre en évolution constante. Cela représente un temps de recherches, de réflexions, d’expérimentations, de rédaction et donc de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne « rémunère » pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l’auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.

Vous pouvez aussi faire un don, à votre convenance, pour soutenir l’action pédagogiques des fées. (Bouton ci dessous, paiement par Paypal ou carte bancaire).

Monique

59 Partages
Partagez53
Enregistrer5
Tweetez
Partagez1