La Fantasy et la Dystopie sont deux genres littéraires qui ont beaucoup de succès auprès de la jeunesse et de plus en plus auprès des adultes qui remettent, fort heureusement, en question la frontière extrêmement partiale entre ce qui serait la « vraie » littérature et la littérature jeunesse à laquelle appartiennent bien souvent, mais pas exclusivement, ces deux genres.

En tant que parent instruisant en famille avec la pédagogie Steiner ou familiarisé avec celle-ci, on se pose parfois bien des questions au sujet des lectures proposées aux jeunes. Certains livres ne répondent pas du tout à nos critères, mais, d’un autre côté,  au fur et à mesure que nos enfants grandissent, leurs besoins de liberté de choix s’accentue. Il est évident qu’on peut encore grandement influencer les choix de lectures d’un six ans ; un peu moins ceux d’un douze/treize ans, et encore moins d’un dix-sept/dix-huit ans ! Or, la lecture des adolescents est aussi importantes que celle d’un très jeune enfant.

Néanmoins, si l’on a privilégié le dialogue et le lien de coeur à coeur durant la petite enfance et ensuite, si l’on a lu de bons et beaux livres durant celle-ci, il y a fort à parier que l’enfant en âge de choisir lui-même se sera forgé de solides repères, des critères, qualitativement intéressants et pertinents, quelles que soient ses lectures. Il saura y revenir, une fois son intérêt épuisé ou bien aura de solides arguments à vous opposer pour justifier le bien-fondé de ses lectures.

En tant que parent, il est des plus positif et créatif de lire avec nos enfants, de leur faire la lecture, d’échanger autour des livres que chacun lit de son côté ; le prolongement de cet intérêt est aussi de découvrir les lectures qui attirent nos grands enfants, celles vers lesquelles nous ne les aurions peut-être pas forcément orientés. Mais nous ne vivons pas sous cloche, ni en autarcie. Nous vivons dans le monde et c’est aussi pour cela que nous pratiquons une pédagogie humaniste et créative telle que la pédagogie Steiner.

 

fantasy et dystopie

Accompagner plutôt que prohiber est une démarche fertile et créatrice pour tous. Le tout est peut-être simplement de poser des jalons, des repères en terme d’âges ; pas des repères rigides, car d’un enfant à l’autre, la sensibilité, la capacité de réflexion, la maturité, et le recul, seront différents, et justifieront quelques mois avant ou quelques mois après ce fameux repère d’âge… Le tout aussi est, en tant que parent, de s’impliquer encore et encore dans un dialogue ouvert, basé sur une bienveillance profonde et un intérêt sincère pour les sympathies de nos enfants.

Les repères d’âges peuvent se discuter de manière très riche avec nos grands enfants qui eux-mêmes prennent conscience de leur justesse et les alimentent. Parfois, ils peuvent aussi les négocier ou les renégocier, ce qui est très sain. Cela ne remet pas en question votre rôle de parents, à condition que vous sachiez vraiment de quoi vous parlez ; il n’y a rien de plus générateur de conflits parents/enfants qu’un parent qui se prévaut d’une certaine autorité qui ne peut-être perçue comme authentique, légitime, par un adolescent, car elle n’est pas étayée par une véritable démarche et des connaissances réelles.

Une fois ces quelques précautions d’usage respectées, il y a de fortes chances que vous fassiez de belles découvertes et que vous renforciez votre lien parent/enfant à une période où les adolescents en ont profondément besoin.

fantasy et dystopie

A la maison, nous sommes tous de très grands lecteurs et cela faisait bien longtemps que je voulais inaugurer une rubrique fantasy/dystopie sur le site Chant des Fées qui serait enrichie petit à petit. Je me souviens de conversations passionnantes sur certaines listes Steiner anglophones à propos des livres de Harry Potter. Il en ressortait que beaucoup de parents s’inquiétaient, à tort ou à raison, sur les demandes de lectures de leurs enfants grandissants (par exemple, un 9/10 ans qui demande à lire Harry Potter). Il en ressortait aussi que tous avaient besoin de repères et aussi de franchir leurs a priori, leurs appréhensions. A mon avis, tous avaient aussi besoin de se faire une idée personnelle de ce genre littéraire en s’y intéressant…

On peut aborder un genre littéraire, l’expérimenter, sans forcément en être tout à fait enthousiaste, et se faire une idée à son propos. Quel est son apport dans la littérature ? A quelle époque de l’histoire littéraire est-il né ? Qu’en disent ses fans et ses détracteurs ? Et ainsi de suite.

Pour beaucoup, encore, seule la littérature classique mérite ses lettres de noblesse, et pourtant, penser ainsi équivaut à passer à côté de véritables bijoux.

C’est donc, en tant que maman d’adolescentes instruites en famille, exclusivement avec la pédagogie Steiner durant des années, et soucieuse de leurs lectures que j’inaugure cette nouvelle rubrique sur les romans de fantasy et dystopie, que j’enrichirai petit à petit (le temps étant une denrée rare cette année).

Le tout premier article de cette rubrique portera sur le tout premier tome d’une trilogie qui n’est pas encore sortie en France puisque ce premier opus paraîtra le 2 mai 2019 chez Nathan : De sang et de rage.

fantasy et dystopie

Un petit exemple personnel sur le sujet des lectures de nos grands enfants ; j’avais pas mal d’a priori sur la dystopie (j’en ai encore), mais mes filles en ont lue (je me suis toujours assurée que le livre en question correspondait cependant à certains de nos critères de lecture) et nous en avons beaucoup parlé. J’ai commencé moi-même à en lire et à me faire mon propre avis, ce qui a continué d’alimenter ma réflexion.

Voici le lien vers un article qui m’a pas mal apporté dans cette démarche : A l’écrit ou sur écran, qu’est-ce qui fait une bonne dystopie ?

Toutes les images proviennent du site Pixabay, dans l'ordre : Image par : Mystic Art Design de Pixabay ; Jonny Lindner de Pixabay ; Stefan Keller de Pixabay ; Виктория Бородинова de Pixabay

Retrouver tous mes articles sur la fantasy et la dystopie pour les adolescents :

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 530 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

23 Partages
Partagez20
Enregistrer2
Tweetez
Partagez1