La rivière à l’envers, ou la découverte d’un petit trésor !

Oui, réellement ! La rivière à l’envers de Jean-Claude Mourlevat est une merveille de petite lecture jeunesse, découverte il y a peu. Je n’avais pas eu un tel coup de coeur depuis Tom Patate, Tobie Lolnesse et Calpurnia !

De fil en aiguille, – je ne sais même plus d’ailleurs comment -, j’ai commandé La rivière à l’envers à ma médiathèque préférée. J’aime beaucoup l’écriture de Jean-Claude Mourlevat que j’avais hautement appréciée dans Le chagrin du roi mort (malgré sa fin qui ne m’a pas contentée), et lu avec attention dans le roman dystopique Terrienne ; alors il est vrai que je ne pensais pas risquer grand chose avec La rivière à l’envers. En fait, j’ai été carrément enchantée !

C’est un merveilleux roman, joli, bien écrit, construit comme un conte.

Tomek est le personnage principal du premier tome (le livre que  j’ai lu contient les 2 tomes). Jeune garçon sensible et attentionné, il tient une petite épicerie que ses défunts parents tenaient avant lui dans un petit village paisible. Il mène unr vie tranquille aux côtés de son ami Icham qui lui sert un peu de père. Un jour, une jeune fille, Hannah, pénètre dans son épicerie ; sa vie va alors basculer dans une aventure extraordinaire.

La rivière à l'envers

Pour l’amour de Hannah, Tomek va quitter sa petite vie tranquille, affronter maintes péripéties et faire des rencontres incroyables et, pour certaines, fabuleuses, afin de de retrouver la rivière Qjar qui a la particularité de couler à l’envers. En effet, elle remonte depuis l’océan et se termine comme un filet d’eau, dans un bassin. Son eau, dit-on, donne la vie éternelle. En chemin, Tomek retrouvera Hannah, et se fera des amis.

Le tome 2 est centré sur le voyage tel que Hannah la vécu, ses péripéties à elle, ses propres rencontres fabuleuses, les dangers et difficultés qu’elle a eus à affronter jusqu’à ce qu’elle retrouve son bien aimé Tomek et que, ensemble, ils parviennent enfin au bassin de la rivière Qjar. Mais dans quel but ? Cela, je vous laisse le découvrir !

La rivière à l'envers

Tomek et Hannah sont des personnalités riches, aimantes et animées de valeurs : de belles personnes en somme. Les peuples qu’ils rencontrent sont merveilleux ; j’ai adoré le petit peuple des Parfumeurs si plein de charme. Les paysages qu’ils traversent sont fabuleux, tout autant que les animaux qu’ils croisent. L’histoire est dénuée de toute grossièretés et brutalités, ce qui la rend entendable par les oreilles les plus jeunes ; les chapitres n’étant pas hyper longs, La rivière à l’envers peut permettre une lecture offerte en famille. Les péripéties rencontrées renforcent la personnalité de chacun des personnages principaux.

Aucun passage n’est effrayant (au sens d’éprouvant pour le lecteur) ; même le face à face de Tomek avec la sorcière relève plus du conte de Grimm que d’un épisode d’épouvante.

La rivière à l’envers est une très jolie histoire, véhiculant des valeurs de beauté, d’amour, d’entraide, d’ouverture à l’autre…, de la joie (car il y a un peu d’humour et les personnages sont très stables), de l’enchantement…

Je ne comprends absolument pas qu’un tel petit bijou soit si peu connu…

Jean-Claude Mourlevat écrit merveilleusement bien comme je vous le disais plus haut. Son texte est de qualité ; bien des livres ne peuvent pas « rivaliser » avec lui sur ce point. Il recèle un imaginaire fécond que les enfants et les adultes sensibles découvriront avec beaucoup de bonheur.

Je vous le recommande chaleureusement et je serais ravie d’avoir vos retours sur La rivière à l’envers !

Dans l’ordre, les photos de rivières sont à créditer de cette manière : Photo by Chait Goli from Pexels et PublicDomainPictures sur Pixabay

Produits disponibles sur Amazon.fr

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 530 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

70 Partages
Partagez65
Enregistrer4
Tweetez
Partagez1
%d blogueurs aiment cette page :