« The Tasks and Content of the Steiner-Waldorf Curriculum » est un gros livre co-écrit par Kevin Arison et Martyn Rawson, paru chez Floris Book, dont la seconde édition date de 2016. Il est basé sur une édition allemande intitulée « Pädagogisher Auftrag und Unterrichtsziele vom Lehrplan der Waldorfschule ».

Tasks and Content est un énorme livre de 374 pages, de taille 24 x 20 cm, à couverture souple et, malgré ce format, il est très maniable. La quatrième de couverture le présente ainsi très succinctement :

The Tasks and Content décrit de manière fournie le contenu et les méthodes du curriculum Waldorf. Il inclue :

  • un résumé des idées étayant l’éducation Waldorf
  • une enquête du développement de l’enfant en relation avec le curriculum
  • une description des éléments-clés de l’approche Waldorf
  • des sections sur l’évaluation et l’estimation
  • une discussion sur l’autogestion
  • une section sur l’éducation des tout petits
  • un curriculum horizontal pour les classes 1 à 12
  • un curriculum vertical pour chaque sujet.

Dans la liste des indispensables, à mes yeux, lorsqu’on instruit ses enfants en famille avec la pédagogie Waldorf, figure déjà Painting and Drawing dont je vous ai parlé récemment ; j’ajoute désormais The Tasks and Content, car e livre est, selon l’expression consacrée, une « bible ».

Bien sûr, il est en anglais, mais voici l’état des lieux concernant les ressources françaises en la matière :

– Le plan scolaire d’Henriette Bideau, bien qu’éclairant sur certains points, est totalement désuet.

– L’excellent Éduquer vers la liberté ne se trouve plus que d’occasions et souvent à des prix totalement indécents. De surcroît, il ne fait pas non plus l’économie d’une certaine désuétude… (profitez-en, si vous le pouvez, au moment où j’écris cet article, il y en a à des prix corrects et, croyez-moi, c’est très rare…)

– Le plan Stockmeyer que l’on trouvait auparavant en ligne n’y est plus. Cela dit, lui non plus ne prenait pas en compte l’immensité des réflexions menées toutes ces dernières années à propos du plan scolaire.

Car, selon les mots des auteurs que vous traduits ici :

« […] l’éducation Waldorf n’a pas seulement évolué dans le temps, elle a aussi évolué dans différents endroits, chacun avec ses propres influences géographiques, culturelles et éducatives ! Traduire le curriculum Waldorf allemand originel pour une époque et un lieu différents soulève beaucoup de questions vitales à propos de la nature du développement de l’enfant et le rôle de tout curriculum. A une époque où rien ne peut être tenu pour garanti, aucune tradition ne peut rester sans un engagement conscient. Ainsi, il semble juste de reformuler le curriculum Waldorf pour le présent et dans une forme aussi générique que possible.

A travers ls années 90, le besoin d’un curriculum renouvelé fut largement discuté et ce besoin fut repris par des groupes d’enseignants expérimentés et entraînés dans le mouvement des écoles Steiner-Waldorf en Europe et en Amérique sous l’égide de la section pédagogique de Dornach. La conclusion atteinte était qu’un tel projet requérait de trouver un équilibre. D’une part, il y avait le besoin d’expliquer et de confirmer la liberté que toute école doit avoir pour la réussite de la prise en compte de l’enfant en développement (ce qui est, après tout, la fondation sur laquelle le curriculum doit reposer). D’autre part, il était ressenti qu’il devait être possible de documenter les meilleures pratiques dans les écoles Waldorf modernes, et de fournir des directions générales pour illustrer la substance de l’éducation telle qu’envisagée par Rudolf Steiner en relation avec les enfants de différents âges » (page 7)

De cet équilibre est né la version présente de The Tasks and Content of the Steiner-Waldorf Curriculum !

Concrètement, il est divisé en deux parties.

1 – La première partie est moins conséquente en nombre de pages. On y trouve :

  • une introduction au Curriculum de The Tasks and Content
  • les étapes du développements en relation avec le curriculum
  • l’approche Steiner-Waldorf
  • le point des évaluations
  • le leadership et le management des écoles
  • la petite enfance
  • le curriculum horizontal. D’une classe à l’autre, on peut trouver d’énormes différences dans la forme que prend l’enseignement. Un enseignant peut adopter une ligne très différente de celle adoptée par un autre, car l’unité entre l’enseignant et ses élèves prime, et tous deux seront également d’excellents enseignants.

« Chaque enseignant adapte le curriculum pour rencontrer les besoins des enfants. Cependant, il est important de garder à l’esprit que dans les blocs de leçons principales et dans les leçons par matière, mentionnées plus bas, les différences qualitatives d’approches sont aussi importantes que le contenu actuel de la leçon. Les variations gardent le contenu en phase avec l’étape de développement spirituel, psychologique et physique que les enfants atteignent. Tout enseignant d’une école Waldorf-Steiner a le devoir de former le curriculum, ou, mieux encore, de le recréer à nouveau pour l’adapter à chaque situation« . (page 56)

Le livre de Torin Finser que je vous ai chroniqué  il y a peu est à cet égard un exemple flagrant très précieux de la pratique d’un enseignant.

2 – La partie 2 comprend :

  • une introduction
  • l’arithmétique et les mathématiques
  • l’artistique : peinture, dessin, dessin de forme, graphisme, modelage et sculpture
  • la chimie
  • l’artisanat
  • la langue anglaise et la littérature
  • l’eurythmie
  • les langues étrangères
  • le jardinage et le développement durable
  • la géographie : sciences de la terre, études environnementales, géographie humaine et économique
  • l’histoire
  • les sciences de la vie
  • le mouvement : jeux, gymnastique, sport
  • la musique
  • la philosophie
  • la physique
  • les projets pratiques et l’expérience de travail
  • les compétences sociales : la culture des compétences sociales à travers le curriculum
  • l’étude de l’art et de l’esthétique
  • les technologies, incluant l’informatique.

Le tout complété d’un index hyper utile, de références et d’une bibliographie.

Cette deuxième partie couvre plus des 2/3 du livre, de la classe 1 à la classe 12.

 

 

 

Avec un tel outil entre les mains, vous serez très autonome. Il s’adresse aux enseignants, donc ce qui a trait à la gestion des écoles ne nous sera pas d’un intérêt époustouflant, mais cela représente vraiment très peu sur l’ensemble du volume.

Tout le reste, c’est-à-dire la majeure partie du livre, nous intéresse puisque nous sommes des parents instructeurs…

Deux bémols (oui, je rebûche mon solfège…) pour nous Français :

  • La partie étude de la langue et littérature n’est pas du tout adaptée au français en tant que langage, à notre situation légale au regard de l’État et des contrôles auxquels nous sommes soumis, et à ce que la culture littéraire d’un enfant implique chez nous (on se fiche un peu plus de Shakespeare dans l’Hexagone…) De ce point de vue, vous devrez vous appuyer sur d’autres ressources. Idem, dans une certaine mesure, pour la géographie et l’histoire, qui vous demanderont un petit recentrage.
  • Par ailleurs, comme je vous le disais à plusieurs reprises sur Chant des Fées, autant on peut faire quasiment du « tout Steiner » en primaire et durant l’équivalent des deux premières années de collège (bien que l’impact des derniers changements au niveau du contrôle des familles instruisant leurs enfants reste à étudier…), autant cela se corse pour les deux dernières années de collège (avec notamment la préparation au DNB) et encore plus pour le lycée (avec la préparation du nouveau Bac). The Tasks and Content sera de peu d’utilité sur ces points…

Mais, à mes yeux, cela n’entame pas du tout l’intérêt que revêt pour nous cette formidable ressource. The Tasks and Content est un livre indispensable pour :

  • votre formation de parent-instructeur avec la pédagogie Steiner ; vous « bricolerez » un peu moins avec cette ressource…
  • pour bâtir chacune de vos années en sachant clairement où en est votre enfant dans son développement et comment vous pourrez faire ce rejoindre l’enfant et le curriculum
  • pour ne vas vous laisser influencer par les esprits formatés rigidement qui voudraient standardiser cette belle pédagogie et lui faire perdre ainsi sa vitalité (et celle de votre famille). « L’enfant est le curriculum »  : observez bien votre enfant et voyez comment rejoindre les principes sous-jacents du curriculum. Pas l’inverse : le curriculum « dit que » et j’applique à mon enfant parce que c’est comme ça et pas autrement… Je vais encore « risquer le bûcher pour hérésie », mais je m’en fiche, je vous donne un exemple : concernant la classe 3, on m’avait asséner qu’il fallait absolument faire l’Ancien Testament, que « c’est ça, Steiner ! » Mes lectures m’ont montré une toute autre voie possible (merci amis anglophones, ma gratitude envers vous est infinie…) : nous avons donc fait plusieurs mythes de création du monde, avec quelques histoires du mythe chrétien, mais pas que… parce que cela rejoignait la culture de mes enfants et notre culture familiale. Et notre bloc a été passionnant et vivant ! Dont acte…

The Tasks and Content relate synthétiquement de nombreuses expériences de ce genre dans ses pages en montrant des pratiques diverses, des voies possibles.

Dans la liste des livres à avoir, il est, je le répète, incontournable, pour être créateur d’un programme, riche, vivant et adapté à nos enfants !

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 535 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

25 Partages
Partagez21
Enregistrer3
Tweetez
Partagez1