Voici un sapin de Noël en feutrine, à réaliser en famille. Je vous explique comment l’adapter à toutes les mains, petites ou grandes. Quand mes filles étaient petites, j’avais une fois réaliser trois sapins au crochet que nous avions ensuite décorés ensemble. Mais cette solution est coûteuse en temps et énergie. La feutrine est vraiment un matériau simple et très pratique ; pourquoi s’en priver !

Pour réaliser votre sapin de Noël, il vous faut :

  • de la feutrine vert sapin
  • du fil vert sapin ou rouge (si vous souhaitez que la couture se voit) pour le coudre
  • une aiguille à coudre
  • un crayon gel blanc
  • de la laine de mouton pour rembourrer
  • des baguettes chinoises
  • toutes sortes de perles
  • des rubans
  • éventuellement, du fil à broder

Première étape : établir son patron de sapin de Noël

Alors, bien sûr, vous pouvez vous faciliter la vie en cherchant sur Internet : « coloriage sapin de Noël », comme celui-ci par exemple, télécharger le modèle, l’imprimer, le découper, le reportez sur votre feutrine avec le crayon gel blanc (ça part très bien après), en double exemplaire pour chaque sapin de Noël que vous souhaitez faire ; pour finir, découpez vos deux faces de sapin dans la feutrine.

La deuxième option, plus créative et ludique, est la suivante : chacun fait son dessin de sapin de Noël sur une feuille blanche ; le découpe ; le reporte deux fois sur la feutrine avec le crayon gel blanc, et découpe ses deux faces.

Plus l’enfant est jeune, plus on le guidera dans cette étape ; voire, pour les tous petits, on la réalisera à sa place. De même, plus l’enfant est jeune, moins le sapin devra être de petite taille, car il demanderait alors beaucoup plus de minutie, de motricité fine. Pour éviter les dépits et les frustrations, on adaptera le plus possible à l’enfant.

Ultime alternative pour les tous petits : on peut leur tracer le même dessin de sapin sur un carton léger afin de faire une carte à coudre. C’est simple : après l’avoir tracé, on pratique des trous suffisamment grands pour qu’une aiguille à laine passe dedans avec du joli coton ou de la laine de couleur. Ainsi, les parents de fratrie d’âges variés se donnent du temps et du plaisir en utilisant la même activité, le même patron, mais en le déclinant selon les âges et selon le développement de chaque enfant.

sapins de Noël

Deuxième étape : coudre son sapin de Noël

Maintenant, on place l’une sur l’autre les deux faces de son sapin de Noël.

En partant du bas à gauche, on remonte à petits points avant et l’on coud le sapin, jusqu’en bas à droite, mais sans le fermer complètement. On laisse une ouverture pour le rembourrer ; on ne coupe pas le fil et on n’enlève pas son aiguille (sauf si elle nous gêne pour le rembourrage).

Les plus avancés, une fois parvenus en haut du sapin, inséreront dans leur couture (entre les deux faces du sapin) un petit ruban plié en deux, qui sera cousu au point avant en même temps que les deux faces du sapin, si ils souhaitent pouvoir accrocher celui-ci. Pour ceux à qui cette opération paraîtrait trop difficile, je vous donnerai une alternative plus bas dans le tutoriel.

Voici le point avant qui est un des points de base de la couture à la main (avec le point arrière) :

Un très jeune enfant peut être en mesure de faire un point avant : veillez à ce que l’aiguille soit suffisamment grosse, ainsi que le fil, mais puisse piquer dans la feutrine. Faites la couture en même temps que lui, en prenant bien votre temps. Laissez-le regarder comment vous faites et guidez-le également sur son travail. Le but sera que, progressivement, il parvienne à réaliser des points réguliers ; cela prend du temps et beaucoup d’entraînement. N’attendez pas une performance de sa part ; le but est de prendre du plaisir !

Si cette étape est vraiment trop difficile pour lui : revenez à l’idée de la carte à coudre ou bien réaliser cette étape pour lui afin qu’il n’ait plus qu’à décorer le sapin ; c’est une alternative que j’ai parfois employé avec succès quand mes filles étaient petites. Si vous réalisez très souvent du travail manuel, avec ou sans vos enfants, il n’y a pas à craindre de les en détourner en leur préparant parfois en amont les étapes plus compliquées.

Troisième étape : Rembourrez le sapin de Noël

Ayez toujours sous la main autant de baguettes chinoises qu’il y a de participants : la baguette va vous aider à pousser la laine de mouton dans les endroits les plus reculés de votre sapin de Noël.

Une fois le sapin bien rembourrez, mais pas trop fermement non plus, fermez sa base au point avant.

sapins de Noël

 

Quatrième étape : Décorer son sapin de Noël

C’est sans doute la phase la plus ludique du projet !

Avec les perles, sequins, paillettes, etc, que vous aurez prévus, décorez votre sapin en cousant à petits points divers éléments. Les plus jeunes pourront être dispensés de guirlandes. Les autres peuvent figurer celles-ci par des rubans cousus à très petits points avant, (des croquets, ou des rubans de dentelle par exemple, ou bien encore en les brodant au point de tige. Voici comment se réalise le point de tige qui est un point de base en broderie :

Comme l’inclusion de notre diversité cognitive n’est vraiment pas une grande force chez nous Français, on ne trouve pas de tutos pour gaucher… Sachez que, dans ce livre de broderie bretonne (qui fait appel à des points de bases universels pour une bonne part), Odile Le Guyader a fait en sorte que les gauchers ne soient pas oubliés. J’ai eu la chance de faire un stage avec cette brodeuse, elle est super !

Votre sapin de Noël est terminé !

La dernière petite astuce : si coudre un ruban entre les deux faces était difficile, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • quelques cm de tricot à doigt pliés en deux et cousus au bout
  • une chaînette de crochet de quelques cm pliée en deux et cousue au bout
  • quelques longueurs de tricotins pliées en deux et cousues au bout…
  • et ainsi de suite !
sapin de Noël
sapin de Noël
sapin de Noël

L'Avent sur Chant des Fées

Retrouver d'autres idées sur Chant des Fées pour un Avent magique :

Pour célébrer le solstice :

Retrouvez aussi tous mes contes de l'Avent et de nombreuses activités dans "Mon cahier d'activités Steiner - Hiver" paru en septembre 2019 aux éditions La Plage !

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 550 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

72 Partages
Partagez68
Enregistrer3
Tweetez
Partagez1
%d blogueurs aiment cette page :