Une amie (coucou Katia !) me faisait remarquer hier, sur Facebook, qu’il était incroyable que je continue de poster, paisiblement, pour la prochaine Équinoxe, alors que la panique se répand autour du Coronavirus. Il faut dire que les mesures prises par le gouvernement ne changent pas grand chose à notre mode de vie : nous vivons en pleine campagne, un petit hameau où nous sommes tous espacés. Par ailleurs, je crois que notre « singularité » a toujours déplu à nos voisins, lesquels ne nous fréquentent donc pas… Si nous ne sortons pas, nous pouvons rester des semaines sans voir personne (si nous le souhaitons bien entendu). Comme nous avons toujours instruit nos filles en famille, nous avons l’habitude dé gérer notre vie, notre temps sans interventions extérieures. Et comme les problèmes de santé nous ont conduit à rester à la maison, (retour à la proposition précédente) : nous sommes habitués à gérer nos journées en famille sans intervention extérieure (ou presque). Par ailleurs, nous n’avons pas de télévision et j’écoute peu les informations, juste ce qu’il faut. De fait, je n’ai pas beaucoup l’impression que notre quotidien a changé, et, à vrai dire, je ne me sens pas inquiète.

Le choix de la Vie

Dans ma vie, j’ai connu beaucoup d’épreuves ;  ce que j’ai appris et développé est la plus belle des réussites, la plus grande des richesses : rebondir, créer, notamment et surtout lorsque je suis éprouvée par les circonstances de ma vie. J’ai plusieurs fois tordu le cou au sort de cette manière si je puis m’exprimer ainsi ! Bien qu ‘éprouvée, il m’est arrivée de prendre certaines grandes décisions de ma vie et de constater ô combien celles-ci étaient porteuses de fruits ! Dans des moments où j’ai été très blessée, par exemple par une agression qui en rappelait tant d’autres et qu’une partie de moi tendait à justifier par la non valeur de ma vie (vous savez, la petite voix qui vous susurre que vous n’êtes rien, souvent en des termes bien plus crus d’ailleurs !), j’ai osé (c’est littéralement cela) décider de choisir la Vie. Des expériences de ce genre, j’en ai fais beaucoup, des modestes comme des plus notables.

Aujourd’hui, du fait du Coronavirus, nous connaissons une situation de grande crise qui génère chez beaucoup de personnes énormément de panique, d’angoisses, d’inquiétudes. Nous avons été faire nos courses de la semaine hier soir, et c’est impressionnant de voir à quel point les magasins sont décimés, comme si l’on était en temps de guerre ! Or, personnellement, je ne soutiens pas la sémantique employée par notre Président : nous ne sommes pas en temps de guerre, même si nous vivons des temps difficiles du fait du Coronavirus. Pour avoir longtemps vécu avec une personne ayant réellement vécu la guerre, il n’y a aucune comparaison possible, et, en ce qui me concerne, je préfère vivre cette épisode viral que de vivre une guerre…

Maintenant, c’est le moment de décider et de faire un choix. Nous avons tous un grand pouvoir de décision qui nous est imparti. Malheureusement, nous ne sommes généralement pas éduqués à nous en servir et nous pouvons passer de longues années à subir des situations qui nous blessent, sans agir. Avec ce qui se passe aujourd’hui, vous pouvez vous réapproprier une partie de vous même et faire le choix de la Vie. Personne n’ignore plus que si nous continuons à un niveau global dans les fonctionnements qui sont les nôtres depuis très longtemps, nous allons au-devant de grandes souffrances. Que pouvez-vous faire aujourd’hui pour chérir la vie ? La votre, celle de vos proches, celle de la planète et de tous ceux qui y vivent. C’est le moment d’oser être différent et de faire une révolution intérieure.

La révolution intérieure

La révolution intérieure, c’est aller vers plus d’humanité et d’humanisme : on voit de belles actions de solidarité fleurir du fait de la situation créée par le Coronavirus et ça, ça réjouit le coeur. C’est un exemple parmi tant d’autres. Se tourner vers soi, avec bienveillance et compréhension ; ou se tourner vers les autres : par exemple, vers les enfants, avec qui vous allez pouvoir passer plus de temps…  et ils en ont bien besoin, tout comme vous ! C’est le moment de prendre soin de vous, de votre intériorité, de faire le point et d’oser les changements que vous n’avez pu accomplir jusqu’à maintenant. C’est le moment de prendre du temps pour soi, de faire de longues ballades dans la nature et de prendre conscience à quel point nous ne sommes pas séparable d’elle, à quel point nous devons prendre soin de notre environnement… Il y a tant de choses belles, utiles et constructives que vous pouvez faire ici et maintenant. Ce temps de Coronavirus n’est un temps de pleurs et de peurs que pour ceux qui ne s’ouvrent pas au changement.

Profitez de l’Internet pour y encourager les personnes plus fragiles, pour y recueillir vous-même des encouragements, pour trouver de bonnes idées, etc… Utiliser la technologie pour ce qu’elle devrait être : un moyen au service de l’être humain et pas l’inverse.

Coronavirus

Durant ce temps de confinement dû au Coronavirus, que faire avec les enfants ?

J’ai vu sur Internet des demandes de parents qui, en temps normal, scolarisent leurs enfants pour des exemples de choses à faire avec eux. Il est vrai qu’en faisant des années d’instruction en famille, on a de l’expérience derrière soi  ! J’en profite pour encourager les parents à découvrir la pédagogie Steiner : La pédagogie Steiner est véritablement magique et encore une fois elle peut s’adapter à des situations extrêmement diverses. C’est le cas en ce moment. C’est le moment de la découvrir, à la maison, avec vos enfants. Prenez appui sur un de ses grands principes : le rythme ! Organisez vos journées, sans forcer, avec souplesse, mais ayez à l’esprit que conserver un rythme sera aidant, porteur, pour vous, comme pour votre famille. Le but est de ralentir et de simplifier vos journées, ce qui aura un grand impact bénéfique tant sur vous que sur les enfants.

Essayer de prendre quelques notes pour établir un planning de la semaine. Certaines activités seront récurrentes, ce qui vous facilitera la vie. Privilégiez pour les plus grands une alternance entre phases de travail/phases de repos/détente, pour les plus petits phases d’activités/phases de jeux libres. Alternez aussi les activités à l’intérieur et celles à l’extérieur.

Des activités récurrentes ?

En effet, vous pouvez organiser vos semaines en faisant intervenir certaines activités de manière récurrente : ce sera très utile notamment avec les très jeunes enfants ; ainsi, une semaine peut donner :

  1. lundi : faire le pain
  2. mardi : aquarelle
  3. mercredi : conte sur table (vous préparez un conte avec des petits personnages et vous le jouez devant les enfants)
  4. jeudi : dessin à la craie de cire ou aux crayons de couleur
  5. vendredi : aquarelle
  6. samedi : tricot à doigt
  7. dimanche : modelage

Mettez en place une table des saisons ; c’est facile, beau et ouvre la voie à l’imaginaire. Cela vous permet aussi de rester en lien avec les saisons et ce qui se passe dans la nature. Pour une petite explication de ce qu’est la table des saisons, voir ICI. Sans oublier de consulter le menu Table des saisons sur le site ou la section qui lui est consacrée dans mon livre La pédagogie Steiner-Waldorf à la maison.

Concrètement, voici comment vous pouvez organiser une journée :

Le matin

Si vous le pouvez, réveillez-vous avant les enfants :  prenez du temps pour vous, pour lire, pour faire du yoga, pour prier, ou pour déjeuner tranquillement par exemple.

Préparez un bon petit déjeuner pour les enfants, sans télé ni bruits divers. Profitez du silence, de la paix, et d’échanges de douces et bonnes paroles entre vous autour d’une table commune. De ma jeunesse en région parisienne, je garde un triste souvenir de tous ces enfants déjeunant seuls d’une barre chocolatée (avec une grosse marque imprimée sur le papier d’emballage) devant des dessins animés… Prenez du temps ensemble, redécouvrez-vous… et mangez de bonnes choses saines que vous préparez vous-même.  je sais que pour bon nombre d’entre vous, je prêche des convaincus !

Une fois tout le monde habillé, vous avez le choix : soit vous sortez pour une ballade matinale* et vous en profitez pour saluer le nouveau jour qui s’offre à vous (ne soyez pas formaliste, faites les choses comme elles viennent !), soit vous pouvez organiser ensemble un tour de chant, de récitation de comptines ou de poèmes liées au printemps. Vous trouverez pas mal de matériel sur Chant des Fées : la barre de recherche vous y mènera facilement, ou bien les nombreuses rubriques du menu vous aideront. Enfin, c’est peut-être le moment d’investir dans mon premier livre qui vous donnera une belle ossature pour organiser vos journées avec les plus jeunes en développant votre propre créativité !

[*En principe, on peut sortir autour du domicile pour faire de l’exercice à titre individuel ; n’oubliez pas de vous munir de l’attestation de déplacement dérogatoire à télécharger et remplir pour chaque déplacement possible, chaque jour.]

Après ce temps, les plus âgés et les plus autonomes s’en iront travailler un peu leurs cours, avec ou sans vous (cela dépend tellement des enfants mais les enfants scolarisés ont généralement une bonne routine à ce niveau). Avec les plus jeunes, faites une activité ; vous avez le choix : peinture, dessin, modelage ou même, tous ensemble, un brin de ménage dans la maison ou encore la préparation du déjeuner ! Mais, vous pouvez aussi vous mettre à apprendre le tricot et, par la même occasion, l’enseigner à vos enfants ! Vous pouvez aussi mettre en route le potager, c’est le moment ! Les enfants plus jeunes adorent participer à la mise en place du potager ; les plus âgés pourront y être invités par d’autres moyens (vous trouverez des idées dans la partie Jardinage du site).  Le reste de la matinée pourra être organisé en jeux libres pour les plus petits.

Déjeunez tous ensemble dans la joie et la bonne humeur. Puis organisez un temps de repos pour tous, durant au moins une heure.

L’après-midi

Après le déjeuner, le rangement et la vaisselle, un temps de repos pour tous, sans exception, est de mise !

Puis, pour les plus âgés, soit à nouveau une phase de travail (au collège et au lycée, il est difficile, voire impossible, de ne pas travailler l’après-midi, sauf à se lever très tôt comme le fait une de mes filles) ; soit, pour les moins âgés, du travail manuel et/ou de la pratique artistique. Associer à cela une grande plage horaire dehors pour tout le monde si vous avez un jardin, grands et petits (y compris les ados si vous parvenez à les y pousser…)  Pourquoi ne pas amener le goûter à l’extérieur d’ailleurs ? Même si votre jardin est petit, profitez-en ; il est vraiment nécessaire de s’aérer surtout que la pollution devrait baisser : autant en profiter ! Si vous n’avez pas de jardin, tenter encore une promenade de santé autour du domicile ; c’est vital pour tout le monde.

Retour à la maison pour tout le monde : grands et petits ont à nouveau du temps libre à consacrer à la lecture, aux jeux libres. Si un besoin d’activités de groupe se fait sentir, faites un jeu de société tous ensemble ; puis allez tous ensemble préparer le dîner.

Privilégiez toujours la nourriture la moins transformée possible… elle vous aidera elle aussi à lutter efficacement, corps et esprits réunis, contre le Coronavirus !

Après le dîner, une fois la toilette faite, passez un chouette temps de lecture ensemble : choisissez-vous un bon roman que toutes les oreilles peuvent entendre et lisez à voix haute. Prenez plaisir à partager ce temps de lecture qui vous fera découvrir des personnages et des lieux extraordinaires ! C’est le moment de redécouvrir des classiques de l’édition jeunesse et de vous régaler !

Allumez une bougie tous ensemble et récitez un joli verset avant d’aller au lit ! Au fil des ans, j’ai traduit bon nombres de versets que vous trouverez en partie sur le site, dans cette rubrique, et en partie dans mon livre.

Quant à vous, adultes, c’est le moment de vous détendre aussi et de ne pas vous coucher trop tard 😉

Coronavirus

Quels types d’activités ?

Si vous le pouvez, avant toute chose, organisez un coin « activités » dans votre maison où les enfants trouveront librement de quoi créer. Pour les plus petits, organisez aussi si vous le pouvez un coin jeu où ils pourront venir jouer librement (concernant ce dernier, je vous recommande la lecture de cet article).

Pratique artistique

Profitez de ce temps pour accompagner vos enfants dans une pratique artistique. Et quand je dis « accompagner », c’est bien de faire avec eux dont il s’agit ! Donc concrètement, vous vous asseyez avec eux, et vous passez du temps à réaliser vous aussi quelque chose !

Peinture et dessin

  • une peinture avec de l’aquarelle (ou de la gouache si vous n’en avez pas) ; pas de soucis si vous ne connaissez pas cette technique : découvrez-la, vivez-la, ressentez-la ! Aucun de nous n’est Picasso ou Turner, mais on peut vraiment prendre du plaisir avec la couleur, la fluidité de cette matière, etc…
  • un dessin aux crayons de couleurs
  • un dessin en noir et blanc pour les plus grands
  • des dessins aux pavés de cire d’abeille
  • toujours pour les plus grands, un dessin de perspective

Musique

  • chanter ensemble ; la voix est notre premier instrument et nous ne l’utilisons pas assez à bon escient alors que c’est excellent pour notre santé globale !
  • Jouer d’un instrument tous ensemble

Poésie

Contes et théâtre

  • apprendre une scène de théâtre et la jouer tous ensemble (pour les plus grands)
  • pour les plus petits, apprendre un conte et le jouer devant les petits avec des personnages
  • Faites-vous des représentations de théâtre de marionnettes !

Modelage

  • modeler avec de la cire d’abeille ou de la terre pour les plus grands

Découpages et pliages divers

  • Faire des vitraux en papier vitrail
  • Faire des origamis

Et pour finir :

Festivals

  • Organiser un festival des arts en famille !
  • Scander l’année en festivals à célébrer entre vous ! C’est très bénéfique pour les enfants notamment. Vous trouverez de nombreuses ressources sur le site ; c’est bientôt l’équinoxe de printemps, l’occasion de débuter !
Travail manuel

Dans les Arts de la laine :

  • tricoter : savoir monter les mailles, faire du point mousse, passer au point jersey pour apprendre les mailles envers/maille endroit, faire des côtes 1/1, apprendre à diminuer et augmenter, apprendre à rabattre les mailles ; c’est déjà bien et on peut faire beaucoup de choses avec tout ça !
  • crocheter : faire une chaînette, apprendre la maille serrée, la bride, la maille coulée, diminuer et augmenter, crocheter en rond ou à plat.
  • filer : au fuseau avant toute chose ! (d’ailleurs, psst, il va y avoir un tuto pour réaliser son fuseau et filer sa laine dans mon nouveau livre à paraître le 8 avril prochain 😉 )
  • tisser : si vous avez un métier à tisser, tant mieux, mais sinon : 4 branches (ou trois) liées ensemble fournissent un métier pour y tisser !
  • teindre la fibre : récolter vos épluchures d’oignons et teignez avec ! C’est totalement sûr et inratable !
  • faire du tricot à doigt avec les plus petits : voir le tuto dans mon livre, ou bien les vidéos sur internet.
  • pour les plus âgés (6/7 ans) faire du tricotin (le tricotin est moins simple que le tricot à doigt et peut être très frustrant pour les jeunes enfants)
  • feutrer de la laine à l’aiguille (pour les plus grands) ou à l’eau (pour les plus petits)

En couture :

  • Faire des cartes à lacet avec les plus petits : sur un carton, reproduire une image ; y faire des trous (on peut prendre un clou, un marteau, et une vieille planche sur laquelle s’appuyer pour faire les trous) ; donne de la laine et une grosse aiguille à laine (à bout rond)…
  • Apprendre à coudre un bouton, la vraie méthode, hein !
  • Apprendre les points de couture à la main : point avant, point arrière
  • Les plus grands peuvent repriser (point de broderie très pratique ! Voir aussi ce livre)
  • Coudre des marionnettes, des poupées… Il y avait un très beau tutoriel de marionnette dans Fanette et Filipin.
  • coudre des petits personnages pour jouer ou pour animer les contes

En broderie :

A partir de 8/9 ans :

  • point de croix,
  • point de tige,
  • point de chaînette,
  • point de couverture,
  • point de feston, ce qui, pour les plus grands, permet de broder notamment des boutonnières…
  • pour les plus grands : apprendre le point de reprise

parmi les plus simples à connaître.

Bois

  • faire des nichoirs à oiseaux
  • faire des aires de nourrissage à oiseaux pour l’hiver prochain
  • faire des hôtels à insectes

Vannerie

  • apprendre la vannerie naturelle avec les végétaux glanés
Activités extérieures

Hors jardinage que je mets après :

  • se balader longuement tous les jours
  • faire des cabanes, les aménager et vivre dedans
  • faire des mandalas végétaux
  • ramasser des trésors de la nature et faire des bricolages avec : petits bateaux à faire voguer, cadre pour les photos, tableaux, animaux bizarres, etc…
  • récolter certaines plantes en prenant les précautions d’usage qui s’imposent pour la cueillette sauvage
  • lire au soleil
  • faire des jeux ; à ce titre, je vous recommande l’excellent L’école de la forêt
  • aménager un feu d’extérieur
  • construire un four extérieur
  • cuisiner dehors
  • dormir à la belle étoile (oui, si on est partis pour un confinement de longue durée… cela pourra s’envisager)
  • installer un mur de musique comme ICI
Jardinage

Le jardinage demeure une activité de choix à faire avec les enfants ; les petits peuvent :

  • pailler,
  • semer
  • repiquer
  • arroser (quoi que avec le temps qu’on a…)
  • récolter
  • réaliser des identifiants en bois pour les plantes, comme ICI ou

Les grands peuvent :

  • greliner
  • aménager une parcelle
  • prévoir un plan de potager
  • se pencher sur l’alternance des semis
  • faire des barrières et autres embellissements/aménagements
  • tondre
  • s’occuper du compost
  • création de serre et abris vitrés pour les semis
Dans la maison

Dans la maison, il y a souvent des tonnes de choses à faire que l’on remet très régulièrement au lendemain !

Trier les affaires, nettoyer

  • Décidez d’un objectif rangement par jour
  • C’est le moment de trier les placards, les armoires, les remises, les garages et les greniers et de désencombrer tout ce qui ne vous sert pas !
  • Ranger toutes les pièces, une par une, et nettoyer, laver…

Faites des pauses !

  • Entrecoupez vos journées de pauses, soit entre vous pour faire un jeu, soit seul pour vous détendre, ou méditer ; pensez à la pleine conscience !
  • Allongez-vous pour lire un bon livre !
  • Tournez-vous vers votre intériorité, prenez de belles et bonnes décisions pour votre vie

En cuisine :

  • cuisiner les légumes récoltés ! (bon, ok, ou achetés 😉 )
  • les mettre en bocaux, pensez lactofermentation, c’est plein de bonnes choses et tellement simples à réaliser
  • préparer des petits gâteaux à déguster autour d’une tisane et d’une bonne lecture !
  • faites-vous de bons jus pour booster votre immunité ! Je vous recommande d’écouter cette vidéo (si vous n’aimez pas Thierry Casasnova, passez votre chemin, mais ne me faites pas de commentaires désagréables ; vous êtes libres. Et moi aussi ! Perso, je l’admire beaucoup et lui suis très reconnaissante de tout ce qu’il m’a apporté).

J’espère que ces quelques idées vous aideront et que vous garderez le moral durant cette période. Prenez soin de vous et des autres, prenez soin des animaux et de la terre. Il peut ressortir beaucoup de bonnes choses de ce que nous vivons maintenant.

J’espère aussi ne rien avoir oublié, mais, au cas où, j’éditerai ma publication !

(crédits photos : Thepixelman, Klimkin, Marzena7 sur Pixabay)

Coronavirus CoronavirJ’us Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus Coronavirus

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 550 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

425 Partages
Partagez424
Enregistrer1
Tweetez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :