Je suis très heureuse de vous donner le lien vers le podcast avec Maïté des Éditions des Petits Pas que j’ai fais il y a déjà quelques temps sur l’apport de la pédagogie Steiner à la maison ! Une rencontre sympathique avec une douce personne que j’ai beaucoup appréciée ! Vous pouvez l’écouter sur le site de Maïté où vous trouverez également les notes transcrites de ce podcast. Je vous le mets aussi ci-dessous :

Profitez-en aussi pour réecouter Cathy Seiwert qui est jardinière d’enfants en école Steiner et nous a offert elle aussi un beau podcast avec Maïté !

Nous sommes déjà mi juillet ! J’ai beaucoup travaillé au jardin en parallèle de mes recherches et de mes écrits pour mon quatrième livre qui est en cours ! Cette année, je vis une belle expérience au jardin : l’an dernier, j’avais fais un constat plutôt amer quant à mes compétences de jardinières : énormément de travail pour peu de résultats ! La cerise sur le gâteau a été la panne de notre tondeuse : on a un très grand terrain, sur lequel une partie est sauvage et l’autre apprivoisée. Ici, tout est de la prairie et si on ne tond pas la nature reprend très rapidement ses droits. Il faut ensuite y aller à la faux, ce qui commence à être difficile pour mon mari (quant à moi… je n’y arrive pas !) Alors devant notre jardin qui prenait des allures de jungle, je me suis laissée allée à ma négativité en me disant que je n’en ferai pas plus… ça c’était un lâcher prise, et quand on lâche prise, il se produit des petits miracles bien agréables : très peu de temps après, l’univers a carrément conspiré pour que je me remette au travail au jardin : on m’a donné des tas de plants alors que j’avais raté mes semis, on m’a donné aussi une serre qui va me servir de serre à semis car, ici, dans le Finistère, si on est pas équipé de cette manière, le potager est vite réduit à néant par les gastéropodes et l’humidité, et mon mari a réussi à réparer notre vieille tondeuse. Alors, depuis le printemps, je repique, j’entretiens, je paille, je soigne, et je suis ravie ! A part les limaces qui grignotent leur portion de jeunes plants, tout pousse et la récolte sera sympathique !

Un autre point qui m’a bien occupé a été l’autisme, notamment au travers d’une de nos filles : de démarches en démarches, nous avons mis en route un long chemin de dépistage la concernant, avec déjà pas mal de bilans d’accomplis. Nous avons à nouveau rencontré le neuropsychologue du CRA qui est formidable et ses éclairages sur l’autisme au féminin ont à nouveau été extrêmement précieux : nous avons avancé tant dans notre compréhension de parents, que, pour ma part, dans la compréhension de cette particularité que je porte également. Lors d’un café Asperger qui a eu lieu après le déconfinement, je me suis vue proposée des ateliers lectures avec les jeunes filles (dont ma fille) et jeunes femmes qui gravitent autour de l’association qui organise ce café. La rentrée de septembre apportera donc son lot de nouvelles aventures !

podcast des Éditions des Petits Pas

Cette année par contre, en raison du Covid-19, nous ne passerons pas du temps dans nos beaux festivals bretons. Ils ont tous été annulés. Par contre, nous avons quand même fait une sortie à Pont l’Abbé, en pays Bigouden, où le cercle de nos filles avait une après-midi de démonstrations de danses, d’histoire du costume de notre commune et de défilé. C’était l’occasion aussi d’écouter le merveilleux Bagad de Cap Caval et de voir les magnifiques costumes bretons.

Côté broderie bretonne, nous sommes sur un énorme projet puisque nous brodons des costumes hommes des années 1870, un travail vraiment très exigeant en terme de temps (pour vous donner une idée : 1 heure pour faire 4 cm de point kamm !), mais ça en vaut le coup : les jeunes hommes du cercle seront magnifiques !

podcast avec Maïté des Éditions des Petits Pas

Voilà les amis ! Je vous souhaite de belles journées de juillet, profitez bien ! A très bientôt !

34 Partages
Partagez32
Enregistrer2
Tweetez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :