« Maman, je ne veux plus manger de viande » est un livre qui sera très utile aux parents, de plus en plus nombreux, qui se trouvent face à cette situation. Écrit par Carole Ibrahima, et publié aux éditions Terre-Vivante, il vient juste de sortir en début de mois.

manger de viandeEn effet, si de nombreux adultes sensibilisés à la souffrance des animaux et aux ravages que l’élevage intensif cause à la planète en viennent à une alimentation moins carnée ou carrément végétarienne, il ne faut pas oublier que beaucoup d’enfants sont naturellement portés sur une alimentation dépourvue de viande. Leur amour et la proximité que l’enfant entretient avec le monde animal est souvent le déclencheur premier, puis la sensibilisation aux enjeux environnementaux suit.

Nous avons tous appris que la « bonne » façon de se nourrir serait de manger chaque jour des protéines, des glucides et des lipides, en quantité suffisante ; ces dernières étant fixées selon le sexe, le poids, la taille, l’âge, et la dose d’activités journalières. Par protéine, on entend bien sûr des protéines animales. Or, cette traditionnelle présentation est largement contestée et à juste titre, car les végétaux contiennent eux aussi des protéines. Si les différentes alimentations sans manger de viande sont de plus en plus reconnues, la question de leur application à l’enfance demeure encore très épineuse. Elle plonge les parents confrontés au choix de leur enfant de ne plus manger de viande dans les peurs et l’inconnu.

La peur que les besoins de l’enfant nécessités par sa croissance ne soient pas comblés est présente : vitamines, oligo-éléments et différents omégas sont nécessaires pour une bonne croissance.

C’est à cette situation qu’a été confrontée Carole Ibrahima avec sa fille aînée qui avait décidé à 9 ans de ne plus manger de viande. Comme Carole Ibrahima a plusieurs cordes à son arc, cette situation a été l’occasion de faire preuve d’une grande créativité. Vous pouvez d’ailleurs trouver une jolie interview de Carole sur le site des éditions Terre-Vivante.

Dans ce livre, vous apprendrez donc le récit de ce parcours, narré de manière simple et drôle. Comme elle le dit elle-même (page 13), la littérature en matière de régime végétarien est nombreuse mais souvent complexe et ne concerne en majorité que les adultes. Vous y suivrez en toute honnêteté ses erreurs et même ses chantages !

Jusqu’à ce qu’elle décide, avec son mari, d’accompagner leur fille dans ce choix et d’ouvrir les bras au potentiel d’évolution pour toute la famille – qui comporte deux fillettes – que contenait cette situation.

 

manger de viande

Carole Ibrahima partage ici le fruits de toutes ses recherches et les recettes qui en ont résultées.

Ainsi qu’elle le précise (page 15), l’idée était de permettre à sa fille des manger des plats qui ne seraient pas trop différents de ce qu’elle connaissait et qui préserverait son plaisir de manger. C’est important car certains pourraient être rebutés par l’appellation de quelques recettes telles que « nuggets », « cordon bleu », etc…

Il est important également à ce stade de préciser que sa fille, au début de son changement alimentaire, mangeait encore du poisson, des produits laitiers et des oeufs, ce qui est très rassurant pour la médecine traditionnelle et n’expose pas aux tracasseries que certaines familles peuvent connaître. Je préciserai de surcroît que les recettes ne sont pas réalisées sans les 14 allergènes majeurs.

Ce contexte étant posé, l’auteur vous donne donc des clés pour accompagner votre enfant dans son choix de ne plus manger de viande : les différents régimes (ex : lacto-ovo-végétarien ; végétalien ; flexitarien, etc…), les bases de l’équilibre alimentaire, la portion journalière en protéines, les vitamines/oligo-éléments et omégas, et où les trouver ; une liste d’ingrédients à avoir dans vos placards ; des conseils de mamans qui m’ont paru très pratiques ; des astuces au quotidien.

Les recettes sont divisées entre :

  • les petits déjeuners
  • les recettes salées
  • les douceurs sucrées

La dernière partie vous offre beaucoup d’idées de menus (ce qui est super pratique, vous en conviendrez !) avec :

  • des idées de menus pour le midi
  • des idées de menus pour le goûter
  • des idées de menus pour le soir
  • des menus pour la semaine
  • un récapitulatif des portions quotidiennes pour ses propres enfants qu’elle vous propose d’adapter aux vôtres.

Le livre est très joli, frais, féminin, dans ses couleurs, ses superbes photos de plats, et ses illustrations drôles. Il est en lui-même un bel objet de 140 pages.

manger de viande

Petite récap des recettes de Maman, je ne veux plus manger de viande ! que nous avons essayées

Pendant que je lisais ce livre, une de mes grandes me mettait des post-its sur toutes les recettes qu’elle voulait goûter ; on aime bien explorer les livres en tandem et de cette manière ! Ensuite, pour ma part, j’aime lire et laisser venir à moi les impressions, les réflexions, les corrélations. C’est ma manière de travailler depuis bien longtemps. Ce qui m’a laissé le temps de tester plusieurs recettes ! Ainsi, nous avons essayé et goûté :

  • les boulettes d’aubergines (Deuxième photo) qui étaient très bonnes. On les a accompagnées de pâtes au pois cassés. Recette validée !
  • les saucisses de haricots blancs. Alors là, grand succès à la maison. Je dirais même plus, très grand succès, car étant très allergique au gluten de blé/épeautre et petit épeautre, je n’avais jamais réussis à trouver de recettes de saucisses végétales qui ne faisaient pas intervenir le gluten de blé ; or, celle-ci, justement, en est dépourvue ! (Dernière photo)
  • le minestrone, qu’en bonne descendante d’Italiens, je valide !
  • les cordons bleus que mon mari et ma grande ont énormément aimés
  • les nuggets de haricots blancs qui ont été super appréciés (Photo de couverture de l’article)
  • le chili sin carne qui est très bon également

Nous allons continuer d’en tester dans les semaines à venir.

Comme je vous le disais plus haut, ce ne sont pas des recettes conçues pour les allergiques, mais nous avons pu toutes les adapter à mes allergies. Je les ai réalisées sans aucun problème en remplaçant les farines par celles que je peux consommer.

Bien que je ne mangerai pas ainsi chaque jour, mon alimentation santé étant plutôt d’être crudivore végétalienne, j’ai trouvé les recettes très bonnes, assez faciles et rapides à réaliser. Chez nous, nous sommes flexitariens et avons tous des alimentations différentes, pour des raisons de santé et de spécificités alimentaires. La plupart des repas sont composés de plusieurs plats que chacun mixe comme il l’entend. Les recettes de ce livre peuvent donc tout à fait s’intégrer à notre vie de famille !

A vous de goûter !

 

Retrouvez toutes mes chroniques sur des livres des éditions Terre-Vivante :

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 560 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

44 Partages
Partagez43
Enregistrer1
Tweetez
Partagez