« La permaculture au jardin – mois par mois », est un livre écrit par Damien Dekarz et édité en 2019 par les Éditions de Terran. Damien Dekarz a un site : Permaculture, Agroécologie, etc… où il relate son activité, mais c’est surtout au travers de sa chaîne Youtube que beaucoup de personnes l’ont découvert. C’est mon cas ; je me suis mise à suivre sa page Facebook et j’ai visionné ses vidéos. J’ai tout de suite apprécié la simplicité des explications et des présentations de Damien Dekarz, tout en constatant à quel point il connaît bien son sujet de par ses propres expérimentations.

En ces temps de troubles pour nous autres familles qui instruisons nos enfants, il est bon de revenir à la terre, celle qui, indéfectiblement, nous porte, nous nourrit, prends soin de notre santé, et dans laquelle nous pouvons tirer la force d’avancer. C’est pourquoi je vous convie à vous plonger dans ce formidable livre qu’est La permaculture au jardin – mois par mois. Dans le même temps, je vous fait faire une (très) courte visite de mon jardin qui m’apporte tant de bons sentiments !

Si j’ai beaucoup appris de tous les livres sur le jardin qui m’ont nourri jusqu’à aujourd’hui (comme par exemple, Mon potager, mes mômes et moi), La permaculture au jardin est devenu à mes yeux une véritable bible. En découvrant ce livre, j’ai eu le sentiment de trouver, en matière de permaculture, l’équivalent de mon livre La pédagogie Steiner-Waldorf à la maison : il est accessible ; il encourage à trouver son propre sens de la permaculture si je puis dire, tout en donnant des bases solides ; donc il respecte énormément vos propres choix tout en vous fournissant des clés essentielles pour trouver votre autonomie ; il vous guide, mois par mois, et vous sensibilise à l’esprit de la permaculture en vous permettant d’en forger votre propre approche et votre propre expérience.

La permaculture au jardin en tant qu’objet

D’abord, quelques mots sur le livre-objet en lui-même. Comme vous le savez, c’est un point qui m’est très important ! De format 16 x 24 cm, La permaculture au jardin contient 175 page. Les éditions de Terran font partie de ces maisons d’éditions éco-responsables qui édite leurs livres sur du papier issu de forêts gérées durablement. Illustré de jolies photos et de dessins nature, on a entre les mains un joli objet, très agréable, et richement imagé pour mieux nous faire visualiser les propos.

permaculture au jardin
permaculture au jardin
permaculture au jardin
permaculture au jardin

Le contenu de La permaculture au jardin

Quand Damien Dekarz affirme (page 172) qu’il pense avoir écrit le livre qu’il aurait aimé trouvé quand il a commencé à s’intéresser à la permaculture, c’est vraiment ça.

Dans une première partie, il répand la définition de la permaculture, sans dogmatisme, de manière à la fois synthétique mais complète : j’ai appris une foule de détails que je ne connaissais pas encore (par exemple à propos des limaces qui vivent en tel nombre sur mon terrain qu’en fait, j’ai parfois l’impression de vivre chez les limages…) ou encore qu’un poignée de terre fertile contient plus de 7 milliards d’êtres vivants ! On comprend dès lors encore plus fortement la nécessité de prendre soin de nos sols.

Mais, bien plus encore, Damien Dekarz donne plein d’astuces pour trouver ses propres solution quant aux rotations les  plus intéressantes à tester dans son propre potager. Il y a une liste très complète de légumes perpétuels qui m’évitera de rechercher pour compléter la mienne… et même quelques développements sur la forêt comestible qui sont très instructifs. Bien sûr, les fondements et techniques de base de la permaculture sont réunies dans cette partie.

Ensuite, on passe à la partie 2, la plus conséquente  du livre : le mois par mois.

Avec La permaculture au jardin, chaque mois, on apprend ce que l’on peut semer, planter et multiplier au jardin. Des conseils spécifiques sont donnés sur les semis et plantations diverses. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que tout est fait dans l’esprit de la plus grande autonomie, en utilisant ce que l’on a sous la main. Ainsi, par exemple, en bouturant ou en plantant pépins et noyaux. Personnellement, je vivais dans la croyance que la bouture, c’est difficile à faire : très technique et à réserver aux pro, eh bien, pas du tout !  Quant aux plantations de pépins et noyaux, je vivais dans la croyance que les arbres ne donnaient pas, étaient malingres, et devaient être greffés… En fait, c’est beaucoup plus subtil que cela.

Tout prends beaucoup de sens et devient beaucoup plus simple. Et j’adore cet état d’esprit !

Chaque mois se termine par un point sur les plantes sauvages et une page pour mettre vos propres notes est aménagée.

Tous les mois, dans La permaculture au jardin, Damien Dekarz vous présente des techniques très intéressantes à adapter à votre pratique :

  • serre de paille
  • compost
  • purins divers (mais surtout de plantes qu’on a sous la main)
  • semis de certaines plantes, etc.
  • et bien d’autres choses encore

Mais ces présentations sont toujours faites avec beaucoup d’originalité, ce qui n’a rien d’étonnant au fond ; car, en effet, en lien avec ce que je vous disais plus haut à propos de l’autonomie, Damien Dekarz nous montre comment il s’est approprié ces techniques – d’où leur singularité – et nous invite à faire de même en trouvant notre propre sens de la permaculture par rapport à l’observation de notre jardin. J’aime énormément cet esprit.

Par exemple, comment faire très simplement des voiles d’hivernages ; ou comment s’approprier ce que nos amis Waldorf d’outre-atlantique connaissent bien : la technique des trois soeurs !

Il donne aussi beaucoup d’astuces pour faire ses propres semences, simplement, et de manière pragmatique ; ou comment faire ses propres fruitiers ; également quels fruitiers choisir pour avoir des fruits à manger toute l’année.

 

permaculture au jardin
permaculture au jardin
permaculture au jardin
permaculture au jardin

Je vous l’ai dit, La permaculture au jardin est une bible : c’est le livre que vous avez sur votre table de nuit durant de longues années, car, au-delà de sa simplicité apparente, il y a beaucoup à approfondir grâce à lui.

Je suis complètement enthousiasmée par ce livre. La première chose que je vais faire ce sont des fiches sur les points les plus importants par rapport à notre jardin ; des fiches techniques et aussi un planning sur les mois à venir, sur les priorités à mettre en oeuvre. Je me sens soutenue dans ma démarche d’autonomie, et d’harmonisation et de respect avec notre environnement naturel. Cela me donne envie de faire pas mal d’essais et de m’y coller plus régulièrement grâce à mon planning personnalisé.

J’ai hâte de lire vos commentaire sur ce livre !

 

Chèr(e)s lectrices et lecteurs,

Les liens affiliés permettent principalement aux fées de rémunérer l'hébergeur (O2Switch), certains services logiciels apportant au site des fonctionnalités payantes (plugins premium).

Ces liens portent uniquement sur des livres que j'ai choisis avec soin, parce qu'ils correspondent à la ligne éditoriale de Chant des Fées et répondent à des critères de qualités, de valeurs humanistes, écologiques, artistiques et créatives. Naturellement, je lis tous les livres que je recommande.

Chant des Fées contient plus de 560 articles entièrement gratuits, un chiffre qui est en évolution constante. Cela représente un temps de travail que votre participation, en cliquant sur ces liens affiliés, ne rémunère pas à proprement dit ; cependant, votre action renvoie tout de même de la valeur au travail considérable effectué, et soutient l'auteure, sans omettre celle que vos commentaires et échanges apportent aux fées ! Elles vous remercient chaleureusement pour votre compréhension.
- Monique

30 Partages
Partagez28
Enregistrer2
Tweetez
Partagez
%d blogueurs aiment cette page :