Jour 20 : La nuit des mères, première des nuits sacrées

par | Déc 20, 2020 | Avent 2020, Pédagogie Waldorf-Steiner, Poupées, Tutoriel | 0 commentaires

C’est la première des douze nuits du temps sacré. Selon les traditions, on trouve différentes façons de les compter. Ce temps sacré que je vous présente ici est librement adapté de mes recherches et ne se veut représentatif d’aucune tradition en particulier, bien qu’inspiré par plusieurs. Comme dans la tradition nordique, j’appellerai cette première nuit : La nuit des mères.

En cette veille de solstice où la Déesse va mettre au monde l’enfant soleil, relions-nous à la maternité, à la mise en monde dans son aspect le plus magnifique, le plus sacré.

Pour de plus amples détails, je vous invite à vous rendre sur mon site La Clairière au Pommier, dès à présent, avec un premier article sur la Nuit des Mères. En effet, à partir de ce jour, les contenus de fond vont davantage être destinés aux adultes et très grands enfants si ils sont intéressés, et beaucoup moins aux jeunes enfants. Je clorai ici le calendrier de l’Avent, demain, avec une dernière publication destinée à la famille, en espérant que ce calendrier vous aura apporté beaucoup de bonheur.

Pour aujourd’hui, nous allons donc réaliser une poupée symbolisant la maternité, la douceur et la chaleur d’une tendre relation.

Que vous faut-il pour réaliser votre poupée de la nuit des mères ?

Il vous faut :

  • des tissus divers qui vous attirent
  • du tissus clair (pas forcément le tissus peau des poupées Steiner) pour le visage
  • de la laine de mouton pour rembourrer
  • des rubans, dentelles,
  • des fils de coton
  • des perles éventuellement
  • tout ce qu’il vous plairait d’ajouter à votre poupée
  • un rond de bois de quelques centimètres de diamètre pour l’assise de la poupée ; si vous n’en avez pas, ça n’est pas grave, vous pouvez quand même faire la poupée, mais elle ne tiendra pas debout ou seulement supportée par quelque chose)

Les enfants peuvent faire une telle poupée dès l’instant qu’ils savent coudre un minimum ; au contraire, c’est vraiment chouette de les laisser se relier à cette énergie de mise en monde même en réalisant une forme très simple et très personnelle.

Pendant que vous réalisez vos poupées, discutez des femmes de vos lignées ; évoquez des souvenirs, drôles et/ou émouvants, de ces femmes grâce à qui vous êtes ici, maintenant. Parlez de leur condition de vie, de leur tempéraments (nos ancêtres étaient souvent des femmes au caractère bien trempé), des surprises qu’elles vous ont réservées. Réinscrivez-vous dans cette lignée, et transmettez aux enfants.

Première étape de la poupée de la nuit des mères

Coupez un carré de tissus clair pour la peau ; le miens faisait environ 28 cm (mais j’ai pu constater qu’il n’était pas nécessaire de le faire aussi grand). Posez une boule de laine bien tassée au milieu (la mienne n’est pas tassée sur la photo car je n’arrivais pas à prendre la photo sans mes deux mains !).

NB : selon les types de tissus que vous utilisez, vous aurez peut-être besoin de faire des ourlets afin de les empêcher de s’effilocher, sauf à vouloir utiliser l’effilochage comme effet de matière sur la poupée.

 

 

nuit des mères

Serrez le tissus autour de la tête pour la former et mettre un cordon autour du cou :

nuit des mères

Rembourrez le corps de la poupée :

nuit des mères

Découpez un grand rectangle de tissus et posez la poupée dessus :

nuit des mères

Drapez-la dans le rectangle de carré, un pan puis l’autre :

nuit des mères

Avec du fil et une aiguille, coudre le tissus autour du cou :

nuit des mères

Toujours en cousant, redescendre vers les « pieds » de la poupée :

nuit des mères

Arrivé.e.s en bas, rembourrez encore jusqu’à consistance voulue :

nuit des mères

Si vous souhaitez mettre un rond de bois pour que la poupée tienne seule debout, c’est le moment. Sinon fermez le bas de la poupée avec une couture. Si vous souhaitez qu’elle tienne debout, découpez un rond de tissus plus large que le rond de bois :

nuit des mères

Après avoir rentré les bords du cercle de tissus dans la poupée, coudre les bords :

nuit des mères

Découpez deux rectangles pour les bras, deux petits carrés pour les mains. Garnissez les carrés de laine de mouton :

Faites une sorte de petit bouton, cousu à la base pour former une main ronde :

nuit des mères

Cousez les menottes aux bras, fermez la couture en longueur des bras, et cousez ceux-ci sur la poupée :

nuit des mères

Découpez un rectangle qui va servir à former un mantelet à la poupée :

nuit des mères

Formez le mantelet comme sur la photo ci-dessous et coudre sous le menton avec un petit point :

nuit des mères

Découpez un grand rectangle de sorte de pouvoir faire une robe à la poupée :

nuit des mères

Faire le tour de la poupée avec le rectangle, coudre à petits points sur le tour de la poupée :

nuit des mères

Personnellement, j’ai souhaité lui mettre également un châle sur les épaules :

nuit des mères

Pour lui faire un enfançon dans les bras, coupez un carré de tissus :

nuit des mères

Avec de la laine cardée, formez une petite boule que vous maintiendrez par un brin de laine ; posez-le sur le carré dont une des pointes est située en haut de la tête de l’enfant et est repliée vers l’intérieur :

nuit des mères

Ramenez la pointe droite du tissus vers la gauche ; faites un petit point dans le cou :

nuit des mères

Maintenant, ramenez la pointe du bas vers le milieu et coudre à petits points pour maintenir en place :

nuit des mères

Ensuite, ramenez la pointe gauche vers la droite dans un pliage harmonieux et coudre à petits points.  A ce stade, l’enfançon est terminé ; comme j’ai oublié de faire la photo de cette étape, je vous photographie l’enfant alors qu’il est déjà cousu dans les bras de sa mère, en espérant que vous verrez suffisamment :

nuit des mères

Pour ma part, comme la maternité et la mise au monde sont beaucoup reliées à la gémellité, j’ai mis deux bébés !

nuit des mères

La poupée est terminée !

nuit des mères
nuit des mères

Besoin d’autres idées ? C’est par ici !

L'Avent sur Chant des Fées

Retrouver d'autres idées sur Chant des Fées pour un Avent magique, avec :

Des histoires de l'Avent :

Des poésies, versets et jeux de doigts :

Des activités manuelles :

Des événements collectifs à organiser :

Des chants :

Des articles de fond :

Un tout petit peu de cuisine :

Pour célébrer le solstice :

Retrouvez aussi tous mes contes de l'Avent et de nombreuses activités dans "Mon cahier d'activités Steiner - Hiver" paru en septembre 2019 aux éditions La Plage !

0 commentaires

Causerie au coin des fees

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest