Mamans qui instruisez, prenez-vous soin de vous ?

par | Avr 6, 2021 | Parentalité, Pédagogie Waldorf-Steiner, Ressources Parents, S'organiser, Travail personnel du parent | 4 commentaires

Mamans qui instruisez vos enfants, prenez-vous soin de vous, coeur, corps et esprit ?

Aujourd’hui, je vais m’adresser davantage aux mamans qui instruisent en famille. Prenez-vous soin de votre être dans sa globalité ? Coeur, corps, et esprit ?

M’adresser uniquement aux femmes n’est pas un parti-pris sexiste mais un choix conscient. Ce choix part d’abord d’un constat : dans les familles qui instruisent leurs enfants, la femme est souvent celle qui coordonne principalement les apprentissages des enfants. Ensuite, je suis moi-même une femme, et une maman qui instruit depuis longtemps ses enfants (11 ans) ; je préfère parler de ce que je connais. Enfin, il y a des années que je développe par mon étude, mon cheminement intérieur et mes remises en question personnelle, la sororité ; c’est un bien joli mot qui a trop longtemps été occulté par la « fraternité » : dans le cadre d’une société patriarcale, les femmes employaient ce dernier comme si il désignait la réalité d’un état pour elles. La sororité désigne les liens de solidarité, de communauté de coeur, de corps (en particulier de ventre) et d’âmes qui lient les femmes entre elles. C’est un mot très, très, précieux qui se fait l’écrin de nos relations de sœurs.

Il y a plusieurs mois que je souhaitais parler de ce sujet ici, sur Chant des Fées. J’aime sentir le bon moment pour partager. Prendre le temps d’abriter un projet, de le faire grandir… avant de le mettre au monde dans l’océan de la Vie.

Cela vous évoque la maternité n’est-ce pas ? Et, à juste titre, car nous sommes dans le vif du sujet.

Après avoir mis au monde le ou les fruits de vos amours, vous avez décidé de sauter le pas et de les/l’instruire en famille. Vous êtes animée de tout l’amour que ce(s) petit(s) être(s) si beau(x) et si innocent(s) vous inspire(nt) ; et cet amour vous conduit à de profondes prises de consciences.

Votre intuition ne vous trompe pas : instruire un enfant (et, a fortiori, des enfants) est un engagement important : c’est de leur avenir dont il s’agit, et vous allez devoir assurer. Vous serez sollicitée en terme de travail à préparer, en terme de comptes à rendre à l’administration de l’Éducation Nationale, en terme de temps passé avec votre enfant… Sans compter les diverses tâches en parallèles que vous aurez toujours à faire et à partager avec la personne avec qui vous vivez : cuisine, ménage, lessives, jardin-potager, démarches, activités des enfants, etc.

Par moment, vous commettrez des erreurs et vous devrez vous remettre en question. Les premières années, vous serez souvent perdue ; vous tâtonnerez à la recherche de votre propre rythme, de votre propre manière d’être en famille. Vous serez parfois jugée et défiée sur vos choix, sur votre façon de faire, par la famille, par les amis, par des rencontres fortuites, par vos propres enfants. Mais, si vous persévérez, tous ces défis vous permettront un développement merveilleux et plus grand que ce à quoi vous pouviez vous attendre.

C’est pourquoi il est essentiel de prendre soin de vous, de prendre soin de votre être.

C’est parce que vous allez vous-même vous développer que vos enfants se développeront eux aussi.

Aucun parent ne peut accompagner harmonieusement son enfant si il ne veille pas à sa propre croissance.

Prendre soin de soi, c’est accepter de croître. Ce soin nécessite une approche globale : coeur, corps et âme/esprit (au sens où les anglophones l’utilisent). Les trois sont reliés, les trois sont interdépendants. Voici une liste de quelques pistes qui ne sont pas exhaustives :

  • Le Coeur : j’écoute mes sentiments, TOUS mes sentiments, même ceux qui font mal, même ceux qui me font peur.

    Je prends soin de comprendre comment fonctionne intérieurement un être humain et, a fortiori, comment JE fonctionne. Je m’efforce de comprendre le vivant dans sa dimension visible, comme dans sa dimension invisible : je pense précisément ici à l’inconscient et à la dimension invisible que seule la foi peut nous faire palper. Je fais ce qu’il faut pour m’aider à communiquer avec moi-même, pour soigner mes blessures y compris en me faisant accompagner.
    J’observe comment mes états émotionnels influent sur mon corps et sur mon Être.

  • Le Corps : je prends soin de mon corps par une alimentation qui me fait du bien et m’« empuissance ». Je prends soin de mon véhicule terrestre par des soins adaptés qui soutiennent le vivant. Je pratique une activité physique régulière qui me donne la joie et le plaisir de l’habiter. Je prends soin de me relier à la Nature tous les jours.

    Habiter son corps implique d’être enraciné. Nous devenons notre propre terre que nous cultivons par des soins attentifs. Quel lien entretiens-je avec mon être corporel ? Suis-je beaucoup dans mon mental ?

    Est-ce que je dors assez ? Est-ce que je me couche suffisamment tôt ? Être maman de jeunes enfants en IEF implique de cultiver en soi une bonne vitalité afin de pouvoir gérer les journées chargées et la grande vitalité de nos petits. Dormir suffisamment et plusieurs heures avant minuit est un impératif.

    Est-ce que j’utilise des produits sains pour mon corps ? Bien souvent une bonne huile végétale, quelques gouttes d’une huile essentielle et quelques gouttes d’eau sont suffisantes pour un soin complet…

    Je prends conscience du lien entre le corps et l’esprit ; je prends conscience du lien entre le corps et les émotions. Ces relations sont-elles équilibrées ?

  • Esprit : je prends soin de mon être spirituel. Si mon cheminement spirituel est déjà clair, je veille à l’approfondir : l’étudier, le pratiquer, et affermir ma foi. Si je n’ai aucun cheminement spirituel, je me pose des questions : Qu’est-ce qui me fait grandir en me reliant à plus grand que moi ? Qu’est-ce qui me permet de devenir la meilleure version de moi-même ? Qu’est-ce qui me permet d’accomplir en moi les changements que je souhaite à l’extérieur ? Où en suis-je de ma relation à la Terre ? Et au Ciel ? Suis-je bien dans la verticalité ? Suis-je alignée ?

    Avez-vous des lectures inspirantes ? Ou bien passez-vous beaucoup de temps sur les réseaux sociaux ou tout simplement devant un écran sans vraiment choisir le programme qui vous nourri profondément ?

    L’être précieux que vous êtes ne mérite-t-il pas que vous preniez soin de lui en vous inspirant du meilleur ?

En plus de ce triptyque, je vous encourage vivement à vous coucher tôt et à vous lever tôt afin d’avoir au minimum une heure pour vous le matin : cette heure doit être destinée à ce qui vous nourrit VOUS. Par exemple : 15/20 mn d’exercice ; 15/20 mn à prendre soin de votre corps (douche, massage, etc) ; si vous déjeunez, à le faire dans le calme, en savourant ce moment ; lire quelque chose d’inspirant ; prier et/ou méditer…

Ainsi, vous êtes déjà suffisamment rechargée, nourrie, pour accueillir des jeunes enfants plein de vie et de sollicitations naturelles pour eux.

Un bon emploi du temps vous aidera également. Cependant, tout au long de la journée, ménagez-vous quelques pauses, ne serait-ce que quelques minutes, pour vous recentrer sur votre intériorité ; prenez quelques minutes pour respirer amplement et profondément. Allez voir par exemple du côté de la cohérence cardiaque qui ne demande que 5 mn et apporte de nombreux bienfaits en terme de réduction du stress, de recentrage. Ou bien prenez ces 5 mn dehors, au grand air. Quand vous vous baladez avec les enfants, profitez-en pour bien respirer.

Mon article est déjà long ; si vous êtes comme moi vous avez du mal à trouver le temps de lire de trop longs articles. Mais je vous livre une dernière information : j’ai créé il y a peu un cercle de femmes en ligne pour les mamans qui instruisent en famille avec au moins la pédagogie Steiner. Il ne s’agit pas d’un groupe à vocation pédagogique, mais bien d’un cercle de paroles entre femmes, mamans qui instruisons en tout ou partie avec la pédagogie Steiner.

Retrouvez-nous sur le Cercle de Femmes Chant des Fées : https://www.facebook.com/groups/cercledefemmechantdesfees

soin

Crédits photo, dans l’ordre : Pasja1000, Victoria_Borodinova sur Pixabay

4 Commentaires

  1. Michèle

    Oh, merci Monique pour cet article tellement vrai ! C’est si difficile d’être sur tous les fronts à la maison !! Tu me réconfortes !

    Réponse
    • Monique

      Merci Michèle ! Prenez soin de vous !

      Réponse
  2. ESTELLE LUTT

    bonjour je suis Dao maman de Sayann 6 ans en dernière annee au jardin d’enfants de l’Ecole des boutons d’or et de Namo 3 ans en premiere annees du jardin d’enfants de l’ecole des boutons d’or…puis je rejoindre votre cercle de femme? merci pour tout vos blogs et creations qui’ m’inspirent et m’accompagnent.
    Bien a vous

    Réponse
    • Monique

      Bonjour Estelle
      Oui n’hésitez pas à nous rejoindre !
      Au plaisir !

      Réponse

Causerie au coin des fees

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

%d blogueurs aiment cette page :